Une première roche martienne "inhabituelle" analysée par Curiosity

(Nasa)

Première découverte singulière sur Mars. Curiosity, le rover américain, a analysé une roche d'une composition inhabituelle grâce à deux de ces instruments. De la taille d'un ballon de football et baptisée "Jake Matijevic", elle ressemble étrangement à certaines roches terriennes.

Les scientifiques de la mission Curiosity ont dévoilé jeudi cette première découverte singulière. Le robot américain en quête de vie sur Mars a analysé une roche dont la composition est inhabituelle, comparativement à ce qui était connu jusqu'alors sur la planète rouge.

Une hypothèse "logique"

De la taille d'un ballon de football, cette roche ressemble en effet étrangement dans sa composition chimique à celles, rares mais présentes sur Terre, provenant de régions volcaniques. Pour un des scientifiques prinicpaux de la mission, Edward Stolper, de l'Institut de technologie de Californie, il est cependant " difficile de savoir si le même processus que celui connu sur la Terre a produit cette
roche
" ,  étant pour l'instant le seul spécimen martien de ce type étudié par le robot.

Mais le scientifique estime que cette hypothèse serait la plus " logique pour expliquer son origine " . Baptisée " Jake Matijevic " ,  la roche a été étudiée à distance par le spectromètre à rayon X de particules Alpha
(APXS) ainsi que par le laser dit ChemCam dont est équipé Curiosity. 

La mission se poursuit

Et les prélèvements doivent se poursuivre. Prochain élément en ligne de mire de Curiosity : du sable martien récolté il y a quelques jours. 

Équipé d'une dizaine d'instruments scientifiques, le robot s'était installé sur un amas de sable et avait prélevé un premier échantillon du sol afin de
nettoyer et de tester son matériel de prélèvement géologique.

Sur Mars pour une période de deux ans minimum, Curiosity a pour objectif d'explorer cette planète et déterminer si les conditions ont pu, dans le passé, y être propices
ou non à la vie microbienne. Le rover a débuté son odyssée le six août dernier dans le cratère de Gale, sur l'équateur de la planète rouge, à huit kilomètres de sa destination finale, le Mont Sharp, une montagne de 5.000 mètres d'altitude. 

Vous êtes à nouveau en ligne