VIDEOS. Thomas Pesquet est "prêt" à revenir sur Terre après un séjour de plus de six mois dans l'espace

AFPTV / EVN

Le spationaute français a accordé un entretien filmé à l'AFP, mardi, depuis la Station spatiale internationale.

"Je me sens prêt dans ma tête, j'ai même fait ma valise." L'astronaute français Thomas Pesquet se prépare pour son retour sur Terre prévu vendredi 2 juin. A trois jours de son départ de la Station spatiale internationale, il a accordé un entretien filmé à l'AFP, après un séjour de plus de six mois dans l'espace.

"J'ai fait à peu près tout ce que je voulais faire. Il me reste encore du travail pour les trois derniers jours, mais les objectifs principaux de la mission ont été remplis. Tout ce que je voulais faire de manière personnelle a été fait", explique Thomas Pesquet, qui embarquera vendredi dans le vaisseau Soyouz en compagnie du Russe Oleg Novitsk. Le spationaute trouve qu'"au bout d'un moment, on est content de rentrer, de retrouver son chez-soi, sa famille, ses amis d'enfance et sa vraie vie".

Il est revenu sur la "fragilité" de la Terre

Le spationaute a tenu à rappeler qu'il fallait lutter contre le réchauffement climatique : " 2 ou 4 °C de plus, ça reste des chiffres, cela dépasse l'entendement humain. On peut le comprendre, mais pas le ressentir", explique-t-il, mais "de voir la planète, de voir sa fragilité, de le voir soi-même, de prendre du recul, cela permet d'apprécier cette fragilité-là".

"On n'a pas conscience à quel point l'atmosphère, c'est mince, on n'a pas conscience à quel point on est capable d'abîmer la planète, à quel point il faut la protéger", explique Thomas Pesquet. "On n'en a qu'une et on a des ressources limitées", a-t-il insisté.

Vous êtes à nouveau en ligne