VIDEO. Thomas Pesquet décrit les "feux d'artifice" et les "tonneaux à pleine vitesse" du retour sur Terre

FRANCEINFO

Peu après son atterrissage au Kazakhstan, le spationaute a décrit sa descente mouvementée sur Terre.

Des "tonneaux à pleine vitesse sur l'autoroute" et "des feux d'artifice". Pour Thomas Pesquet, rentré sur Terre après six mois dans l'espace, vendredi 2 juin, "ce retour restera dans les mémoires". Au Kazakhstan, avant de rejoindre Cologne (Allemagne) pour la suite de son programme, il a accordé une petite minute aux journalistes, dont l'envoyée spéciale de franceinfo, Gaële Joly, pour raconter cette descente impressionnante vers la planète bleue. "Je suis content d'être de retour", a-t-il déclaré, souriant, mais visiblement fatigué, lors de cette première interview.

"Un peu comme le mal de mer"

Tard dans la nuit, à son arrivée à Cologne, Thomas Pesquet semblait toutefois très affaibli et n'a fait aucune déclaration. Il est descendu de l'avion soutenu par deux médecins avant de s'engouffrer dans une voiture. "Ça n'a rien à voir avec la santé propre de l'astronaute", a expliqué Franck De Winne, ancien astronaute belge, à franceinfo. "C'est un peu comme le mal de mer. C'est juste physiologique, ça peut durer quelques jours. Il faut apprendre de nouveau à marcher comme un petit enfant, mettre chaque pied assez loin l'un de l'autre, marcher tout doucement", a-t-il précisé.

Parmi les autres effets attendus, le sommeil de Thomas Pesquet pourrait être perturbé par le contact avec les draps et le matelas, après un aussi long séjour dans l'espace.

Vous êtes à nouveau en ligne