INFO FRANCEINFO. Thomas Pesquet "va tout partager" avec les astronautes russes qui ont perdu le contact avec un vaisseau-cargo de ravitaillement

L\'astronaute Thomas Pesquet à bord de la Station spatiale internationale (ISS), le 22 novembre 2016.
L'astronaute Thomas Pesquet à bord de la Station spatiale internationale (ISS), le 22 novembre 2016. (MAXPPP)

L'agence spatiale russe Roskomos, a annoncé, jeudi 1er décembre, avoir perdu le contact avec un vaisseau-cargo non habité qui était censé ravitailler la Station spatiale internationale (ISS), Thomas Pesquet a expliqué en exclusivité à franceinfo qu'il allait "tout partager" avec les astronautes russes.

Alors que l'agence spatiale russe Roskosmos a annoncé, jeudi 1er décembre, avoir perdu le contact avec un vaisseau-cargo non habité qui était censé ravitailler la Station spatiale internationale (ISS), Thomas Pesquet a expliqué en exclusivité à franceinfo qu'il allait "tout partager" avec les astronautes russes.

FRANCEINFO

"On est une équipe ici (...) donc on partage tout"

Thomas Pesquet a expliqué que tous les habitants de la Station spatiale internationale seront impactés par la perte du vaisseau-cargo qui devait ravitailler ses confrères russes : "On est une équipe ici donc on partage la nourriture, on partage l'air qu'on respire, on partage l'eau, on partage tout. Dire que ce sont des collègues russes qui perdent leur ravitaillement, ce n'est pas vrai, parce qu'on va tout partager, donc ça nous impacte quand même indirectement."

Des réserves suffisantes

Thomas Pesquet a tout de même tempéré, expliquant que les réserves étaient suffisantes pour tenir encore plusieurs mois. En plus des stocks de nourriture "quotidienne", l'astronaute peut aussi profiter de plusieurs plats festifs élaborés par de grands cuisiniers français. Au total 17 menus spéciaux, à déguster lors de grandes occasions comme Noël, le jour de l'an ou les anniversaires . Mais la nourriture n'est évidemment pas la préoccupation principale de l'astronaute. "Heureusement, il n'y avait pas de collègues, il n'y avait pas d'amis dedans, c'est ça qui compte en premier lieu" a-t-il déclaré à franceinfo.

Le vaisseau-cargo Progress MS-04 transportait plus de deux tonnes de matériel, de l'eau, des carburants et aussi des produits alimentaires, des vêtements et des médicaments.