DIRECT. Le Français Thomas Pesquet a décollé avec succès vers la Station spatiale internationale

Ce direct est terminé.

La fusée Soyouz, qui emporte à son bord le Français Thomas Pesquet, le Russe Oleg Novitski et l'Américaine Peggy Whitson, a décollé jeudi, en direction de la Station spatiale internationale (ISS).

Trois spationautes, dont le Français Thomas Pesquet, se sont envolés jeudi 17 novembre, à 21h20 (heure de Paris), à bord de la fusée Soyouz, depuis le cosmodrome de Baïkonour (Kazakhstan), en direction de la Station spatiale internationale (ISS), pour une mission de six mois.

Premier vol dans l’espace pour Pesquet. A 38 ans, Thomas Pesquet fait figure de petit jeune face à ses coéquipiers : l’Américaine Peggy Whitson, 56 ans, la plus expérimentée, avec au moins 376 jours au total dans l’espace, et le Russe Oleg Novitsky, 45 ans, commandant de bord de Soyouz, qui a passé cinq mois dans l'ISS, en 2012 et 2013.

Deux jours avant de voir la Terre. Après le décollage, les spationautes resteront 48 heures dans leur minuscule capsule avant de s'arrimer à l'ISS le 19 novembre, à minuit. Deux heures de manœuvres à plus de 28 000 km/h en orbite autour de la Terre seront encore nécessaires avant l'ouverture de l'écoutille reliant Soyouz à l'ISS. A 2h15 (heure de Paris), dimanche 20 novembre, le Français fera ses premiers mouvements en apesanteur, et pourra admirer la Terre depuis l'espace.

Une mission baptisée Proxima. Durant son séjour, Thomas Pesquet va mener à bien quelques dizaines d'expériences. Il va notamment servir de cobaye pour étudier les effets d'une perte de repères sur le cerveau, une des caractéristiques des voyages en apesanteur.

Vous êtes à nouveau en ligne