DIRECT. Thomas Pesquet, de retour sur Terre : "Je me réhabitue doucement à la gravité"

NASA / franceinfo

Après plus de six mois passés dans l’espace, à 400 km en orbite autour de la Terre, l’astronaute français Thomas Pesquet et le commandant russe Oleg Novitski achèvent vendredi leur mission à bord de la Station spatiale internationale.  

L'astronaute Thomas Pesquet, qui a pris ses quartiers le 19 novembre à bord de la Station spatiale internationale, est arrivé sur Terre, vendredi 2 juin. A bord de sa capsule Soyouz, avec le Russe Oleg Novitski, il s'est posé dans les steppes du Kazakhstan, sain et sauf. Quelques minutes plus tard, il a échangé avec le président de la République, Emmanuel Macron, qui l'a félicité : "Vous n'imaginez pas à quel point vous avez inspiré (...) Nous sommes immensément fiers de vous." "Je me réhabitue doucement à la gravité (...), tenir ce téléphone, c'est la chose la plus difficile que j'ai faite depuis 6 mois", a expliqué le spationaute. Un événement à voir et à commenter en direct, sur notre site franceinfo.fr. 

Mission réussie. Lors de cette mission, l'astronaute français, âgé de 39 ans, a pu réaliser deux sorties dans l'espace, qui se sont parfaitement déroulées. Il a également enchaîné de nombreuses expériences scientifiques prévues dans son programme, tout en partageant son aventure avec le grand public, grâce aux réseaux sociaux.

Examens médicaux. Quelques heures après son atterrissage, Thomas Pesquet s'envolera pour Cologne (Allemagne), où une équipe médicale de l'Agence spatiale européenne surveillera sa réadaptation à la gravité, après ce long séjour passé en apesanteur. L’astronaute va devoir passer une batterie de tests et d’examens médicaux, dont l’objectif est de comparer les données médicales et physiologiques recueillies avant, pendant, et après son vol dans l’espace.

L'ISS va "me manquer"Avant de s'installer dans le vaisseau Soyouz, Thomas Pesquet a tweeté un dernier message depuis la Station spatiale, assurant que son séjour dans l'espace avait été "l'aventure la plus intense de [sa] vie""Ils vont bien sûr nous manquer, ce sont des astronautes exceptionnels", a déclaré de son côté, les larmes aux yeux, Peggy Whitson, arrivée avec Thomas Pesquet et Oleg Novitski, mais dont la mission a été prolongée jusqu'en septembre.

21h00 : "Il y a une séquence feu d'artifice quand on traverse le plasma, avec énormément d'étincelles, les fenêtres qui brûlent..."

Thomas Pesquet vient d'accorder une minute aux journalistes français pour raconter son voyage de retour sur Terre. Voici la vidéo de notre envoyée spéciale Gaële Joly.





(FRANCEINFO)

20h56 : @Lolitonc : Ils sont trois. L'Américaine Peggy Whitson, arrivée en même temps que Thomas Pesquet, ne rentrera qu'en septembre. A ses côtés se trouvent l'Américain Jack Fischer et le Russe Fyodor Yurchikhin, arrivés en avril.

20h56 : Bonsoir combien d astronautes restent ils dans l'iss ?

20h20 : Thomas Pesquet retrouve doucement la civilisation. Il vient d'arriver à l'aéroport de la ville la plus proche de son point de chute. Avant cela, il a dû se hisser (péniblement) dans un hélicoptère.




(FRANCE 2)

20h19 : "Si les uns et les autres, on avait tous ce regard de cosmonaute, ça interpellerait la conscience de quelques-uns."

Invité du "20 heures" de TF1, Nicolas Hulot commente le retour sur Terre de Thomas Pesquet et rappelle que nous ne sommes qu'une "petite tête d'épingle" dans l'Univers.

17h16 : Voici, depuis un nouvel angle, une photo de l'atterrissage du module de descente au Kazakhstan, où l'on distingue des flammes. Ce sont celles produites par les rétro-fusées, qui ont été déclenchées pour atténuer le choc lors du contact avec le sol.



SHAMIL ZHUMATOV / POOL / AFP

17h03 : Le compte Twitter de la police nationale salue à sa manière le retour de Thomas Pesquet.

16h56 : "La mission Proxima est une réussite car toutes les expériences ont été réalisées et ont fonctionné. Thomas Pesquet a été le premier sujet d'une étude neurologique en micro-gravité et d'une autre sur l'atrophie musculaire. Ces études s'inscrivent sur plusieurs années puisque des mesures doivent être prises sur d'autres sujets."

Sébastien Barde, chef de projet mission Proxima et sous-directeur sciences et exploration au Cnes, revient sur la mission de Thomas Pesquet.

16h48 : Vous pouvez être fier de vous, pour la France et la planète. Sincèrement !

16h48 : Et le petit Prince de l'espace est porté comme le bel homme d'humanité qu'il fut là-haut pour nous ! Bravo Thomas !

16h47 : Je trouve Thomas Pesquet en bonne forme. Son élocution pour répondre à Emmanuel Macron est parfaite. C'est très impressionnant de le voir après ces six mois dans l'espace.

16h47 : Voici les images de la discussion entre Thomas Pesquet et Emmanuel Macron.



NASA / FRANCEINFO

16h47 : "On a un planning de trois semaines ici à Cologne, pour des suivis médicaux et des expériences scientifiques. Je ne peux rester qu'une semaine car je dois retourner travailler et on aura une petite semaine de vacances ensemble à la fin juin."


La compagne de Thomas Pesquet, Anne, accorde un entretien aux journalistes à Cologne (Allemagne), au centre des spationautes européens.

16h46 : Thomas Pesquet a signé le module de descente devant les photographes et les caméramen. Il se rend désormais dans un hôpital de fortune, installé près de la capsule, pour subir des examens.



16h37 : "Vous ne réalisez pas à quel point vous avez inspiré durant tous ces mois (...). Je vous souhaite de retrouver très vite la famille et d'en profiter."

Emmanuel Macron s'entretient avec Thomas Pesquet, depuis le siège parisien du Cnes.


16h34 : Voici de nouvelles images de la sortie de Thomas Pesquet, à sa sortie du module de descente.




NASA / FRANCEINFO

16h32 : Le spationaute français est actuellement au téléphone. L'envoyée de franceinfo donne quelques indices sur ses interlocuteurs.

16h31 : Voici les premières images de Thomas Pesquet, à son retour sur Terre.



16h22 : La capsule est couchée sur le côté, fait savoir la Nasa, mais l'équipage est en bonne santé. L'équipe chargée de récupérer les spationautes va débuter leur extraction. Voici les images de l'atterrissage.



NASA / FRANCEINFO

16h14 : Un hélicoptère vient se poser à côté du module de descente. Les opérations se poursuivent.



16h10 : Le module de descente qui abrite Thomas Pesquet et Oleg Novitski a atterri au Kazakhstan.

16h10 : Malgré les sièges conçus pour absorber les chocs et l'allumage de rétro-fusées, l'atterrissage est comparable à un accident de voiture (à faible vitesse, tout de même).

16h08 : Le module de descente mesure 2,1m de haut pour 2,2m de large. Autant dire que les deux spationautes font l'expérience d'une certaine promiscuité en ce moment.

16h25 : Emmanuel Macron est au siège parisien du Cnes, pour assister au retour de Thomas Pesquet.



(FRANCEINFO)

16h02 : Ils arrivent ! Un parachute est désormais visible sur les images en direct, disponibles ci-dessous.





NASA / YOUTUBE

15h57 : Les trois modules se sont séparés sans encombre. Le module de descente de la navette Soyouz entre dans l'atmosphère. Température approximative : 1600 °C.

15h41 : Les trois modules de la capsule Soyouz vont se séparer dans quatre minutes. Les deux spationautes se trouvent dans le module de descente, le seul à revenir intact sur la terre ferme.

15h31 : Fin de la procédure de désorbitation. La capsule Soyouz est désormais sur la bonne trajectoire. Deux des trois modules vont brûler dans l'atmosphère. Thomas Pesquet et son collègue russe sont dans le troisième, protégé par un bouclier thermique. Atterrissage prévu dans 43 minutes environ.

15h20 : Les deux spationautes se trouvent au niveau de la Patagonie, alors qu'ils activent le moteur principal de leur capsule Soyouz pour freiner avant l'entrée dans l'atmosphère. Ils entament leur descente vers la Terre.

Vous êtes à nouveau en ligne