DIRECT. Regardez la conférence de presse de l’astronaute français Thomas Pesquet

L\'astronaute français Thomas Pesquet, le cosmonaute russe Oleg Novitsky et l\' astronaute américaine Peggy Whitson posent devant le simulateur de Soyouz, lors d\'un entrainement au Centre de formation des cosmonautes aux environs de Moscou (Russie), le 25 octobre 2016.
L'astronaute français Thomas Pesquet, le cosmonaute russe Oleg Novitsky et l' astronaute américaine Peggy Whitson posent devant le simulateur de Soyouz, lors d'un entrainement au Centre de formation des cosmonautes aux environs de Moscou (Russie), le 25 octobre 2016. (KIRILL KUDRYAVTSEV / AFP)

La fusée Soyouz s’envole jeudi, emportant vers la Station spatiale internationale (ISS) le Français Thomas Pesquet, l'Américaine Peggy Whitson et le Russe Oleg Novitski.

A la veille du lancement, l'équipage est toujours en quarantaine. C'est donc derrière une vitre que Thomas Pesquet, Peggy Whitson, Oleg Novitski, accompagnés de leurs trois doublures, donnent une dernière conférence de presse, depuis la base de Baïkonour (Kazakhstan), mercredi 16 novembre.

Premier vol dans l’espace. A 38 ans, Thomas Pesquet fait figure de petit jeune face à ses coéquipiers. Jeudi 17 novembre, il s'envolera aux côtés de l’Américaine Peggy Whitson, 56 ans, qui a déjà passé 376 jours dans l’espace, et du Russe Oleg Novitski, 45 ans, commandant de bord du vaisseau Soyouz, qui a déjà passé cinq mois sur l'ISS en 2012 et 2013.

Mission Proxima. Le Français va mener des dizaines d'expériences durant son séjour dans la Station spatiale internationale, qui doit durer six mois, pour une mission nommée Proxima, d'après l'étoile la plus proche de notre système solaire. "Je veux montrer aux gens à quel point c'est intéressant, à quel point les recherches qu'on mène sont pour eux", explique le spationaute.

Vous êtes à nouveau en ligne