Thomas Pesquet : un cobaye français dans l'espace

France 3

Thomas Pesquet s'envolera jeudi 17 novembre pour la Station spatiale internationale. Un voyage de six mois durant lequel il sera inspecté sous toutes les coutures puisqu'il permet d'étudier comment l'homme réagit dans l'espace.

Quand le Soyouz, à 400 km d'altitude, aura rejoint la Station spatiale internationale (ISS) samedi, les appartements de Thomas Pesquet auront une vue imprenable sur la planète, une chambre individuelle et une salle de sport avec deux heures d'exercice obligatoire chaque jour. Mais l'ISS est avant tout un laboratoire scientifique. En 180 jours, le Normand va mener une centaine d'expériences, notamment médicales. Le spationaute se fera cobaye. Son coeur sera écouté, ses artères échographiées à distance.

Objectif Mars

Une étude sera aussi menée sur l'ostéoporose. Thomas Pesquet en sera victime : moins 10% de masse osseuse. À 38 ans, il aura vite récupéré. Mais cette dégradation sera suivie à distance grâce à des mini-capteurs. Les médecins veulent étudier le rôle que jouerait une oreille interne perturbée dans le vieillissement osseux. Et cela nous concerne tous. Les astronautes travaillent aussi pour le futur. Ils préparent des missions longues avec Mars pour objectif. La physique n'est pas oubliée. Le Français travaillera au développement de matériaux futuristes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne