Stephen Hawking, une voix pour l’infini

FRANCE 3

Les cendres de Stephen Hawking ont été placées à l’intérieur de l’abbaye de Westminster (Royaume-Uni), vendredi 15 juin. Nombreux sont ceux qui ont souhaité rendre hommage au scientifique.

Dans l’édifice religieux le plus célèbre de Londres (Grande-Bretagne), à l’intérieur de l’abbaye de Westminster, les cendres de Stephen Hawking sont placées à côté de celles de Michael Faraday et d’Isaac Newton, deux physiciens qui, comme lui, ont un jour percé les mystères de l’univers. Une cérémonie en présence d’un millier de personnes s’est tenue. Des politiques, des acteurs et de nombreux scientifiques sont venus saluer son immense travail.

Un discours envoyé par l’Agence spatiale européenne

Atteint de la maladie de Charcot, diagnostiquée à l’âge de 21 ans, Stephen Hawking vivait en fauteuil roulant. La médecine le disait condamné, mais cet homme est devenu une icône planétaire pour ses travaux sur les trous noirs de l’univers, ces régions fermées de l’espace où même la lumière ne peut surgir. C’est justement vers l’un de ces trous noirs, à plus de 3 500 années-lumière de la Terre, que l’enregistrement de l’un de ses anciens discours a été envoyé par les antennes de l’Agence spatiale européenne.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne