SpaceX cherche quatre clients privés pour un vol dans l'espace

Le PDG de SpaceX, Elon Musk, s\'exprime lors d\'une conférence de presse au Centre spatial Kennedy en Floride (Etats-Unis), le 2 mars 2019.
Le PDG de SpaceX, Elon Musk, s'exprime lors d'une conférence de presse au Centre spatial Kennedy en Floride (Etats-Unis), le 2 mars 2019. (JIM WATSON / AFP)

Pour participer à la mission, il faudra s'acquitter d'une partie des coûts, estimés à 100 millions de dollars.

Si votre porte-monnaie est bien garni et que la promiscuité ne vous effraie pas, ce qui suit peut vous intéresser. La compagnie spatiale américaine SpaceX a annoncé (article en anglais) mardi 18 février avoir conclu un partenariat pour envoyer jusqu'à quatre clients privés dans l'espace d'ici 2022. Une mission qui coûtera sans doute plus de 100 millions de dollars (92,63 millions d'euros), mais dont le prix reste secret.

SpaceX a passé un accord avec la société Space Adventures, basée près de Washington et qui a servi d'intermédiaire dans le passé pour envoyer sept riches touristes spatiaux lors de huit missions vers la Station spatiale internationale (ISS), grâce à des sièges achetés à l'agence spatiale russe dans les fusées Soyouz. Le premier fut Dennis Tito en 2001, qui avait payé 20 millions de dollars pour un séjour de huit jours dans l'ISS. Le dernier en date fut le fondateur du Cirque du Soleil, Guy Laliberté, en 2009.

La Terre vue à 1 200 km d'altitude

Cette fois, SpaceX lancera ses touristes de Cap Canaveral en Floride à bord de sa capsule Crew Dragon, qu'elle a développée pour transporter des astronautes de la Nasa et qui devrait effectuer son premier vol habité dans quelques mois, à une date encore non fixée.

Mais ce vol privé ne s'amarrera pas à l'ISS : Crew Dragon volera en orbite de la Terre pendant plusieurs jours, cinq au maximum, a déclaré le président de Space Adventures, Tom Shelley. "Notre but est d'aller à environ deux à trois fois l'altitude de la station spatiale", poursuit-il, soit 800 à 1 200 kilomètres. Ce qui offrira une vue inédite.

A quatre dans neuf mètres cubes

La capsule pourra accueillir quatre passagers. Conçue pour faire la navette entre la Terre et l'ISS, elle n'est pas prévue pour des séjours longue durée : elle a neuf mètres cubes de volume pressurisé et n'a aucun d'espace privé pour dormir, se laver, se soulager...

La durée exacte dépendra de ce que voudront les passagers, ajoute Tom Shelley, en rappelant que le module de commande Apollo, avec lequel les astronautes revenaient de la Lune, était encore plus confiné (six mètres cubes).

Interrogé sur le prix du voyage, le président de Space Adventures se montre confiant sur sa capacité à trouver des passager. "Nous avons un bon réseau de personnes fortunées dans le monde, dont beaucoup aimeraient voler dans l'espace un jour. Il faut simplement trouver la bonne mission, au bon moment, pour la bonne personne."

Vous êtes à nouveau en ligne