VIDEO. Il est temps de réveiller le robot Philae, assoupi sur sa comète

PIERRE-YVES SALIQUE, YANNE-OLIVIER D'AMONLOIR, ERIC FOISSAC / FRANCE 3

Les scientifiques et la sonde européenne Rosetta attendent un signe de vie du robot, posé depuis novembre sur une comète pour étudier sa composition.

Debout, Philae ! Et au travail ! Le robot, posé sur la comète Tchourioumov-Guérassimenko depuis le 12 novembre, a dormi tout l'hiver, car ses batteries solaires ne pouvaient pas se recharger. La sonde européenne Rosetta, dans lequel il a voyagé pendant plus de 10 ans, attend à présent un signe de vie, profitant de proximité de la comète avec le soleil.

Trois ou quatre heures par jour pour recevoir des nouvelles

Les chercheurs ne disposent que de trois ou quatre heures par jour. "Nous allumerons demain la réception de la radio de Rosetta sur le canal qu'utilise Philae. Sur une période de 8 jours, jusqu'au 20 mars, nous aurons 11 fenêtres où tout coïncidera particulièrement bien : la proximité de la comète et la situation géométrique", avait annoncé Daniel Scuka, porte parole du Centre européen des opérations spatiales.

Le robot a tout de même quelques mois devant lui, jusqu'au plus fort de l'été, pour sortir de la torpeur et reprendre l'étude de la comète Tchouri, pour tenter de comprendre mieux la création du système solaire.

 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne