La sonde Solar Orbiter en route vers le Soleil

franceinfo

Solar Orbiter décolle de Cap Canaveral (États-Unis) lundi 10 février à l'aube pour s'approcher au plus près du Soleil. Une mission inédite.

Grâce à ses boucliers thermiques, le satellite Solar Orbiter pourra supporter plus de 500°C. Il sera en orbite à 42 millions de kilomètres autour du Soleil, à mi-distance de l'orbite terrestre. "Nous allons nous positionner là où aucun télescope solaire n'est jamais allé. Nous allons nous approcher très près du Soleil et prendre des images avec une résolution inégalée jusqu'ici", explique Frédéric Auchère, directeur scientifique de Solar Orbiter, lancée dans l'espace lundi 10 février.

Des orages solaires dangereux sur Terre

Des éruptions solaires, voilà ce qui va pouvoir être observé. Ces rares phénomènes se produisent selon un cycle de 11 ans. Une puissance titanesque est dégagée lors de ces éruptions. Des rayonnements et de la matière sont parfois envoyés jusque sur la Terre. Le 13 mars 1989, ces orages solaires ont provoqué une panne générale d'électricité qui a duré neuf heures. Récemment, un avion de ligne a perdu pendant une heure et demie son système de guidage. Notre technologie est très sensible aux orages solaires. Il est urgent de comprendre et de prévoir le phénomène. En survolant les pôles de l'astre solaire, Solar Orbiter va permettre d'étudier ce mécanisme dès sa naissance à l'intérieur du Soleil. La sonde sera sur place à partir de 2022.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne