L'astronaute Tim Peake court le marathon de Londres depuis l'espace

L\'astronaute Tim Peake à bord de la Station spatiale internationale, le 21 avril 2016.
L'astronaute Tim Peake à bord de la Station spatiale internationale, le 21 avril 2016. (ATLAS PHOTO ARCHIVE / NASA / ESA / NURPHOTO / AFP)

Sur Terre, la course a été remportée en 2 heures, 3 minutes et 5 secondes par le Kényan Eliud Kipchoge.

Le monde entier prête une attention particulière à ce marathonien. L'astronaute britannique Tim Peake court le marathon de Londres depuis la Station spatiale internationale (ISS), dimanche 24 avril. Il a pris le départ de la course sur un tapis roulant, face à un écran qui reproduit le parcours de la course, grâce à l'application Runsocial. Son parcours est diffusé en ligne et sur le compte Twitter de l'Agence spatiale européenne.

L'épreuve est toutefois plus difficile pour l'astronaute que pour les marathoniens restés au sol. Pour réussir à rester en position verticale et à courir en apesanteur, Tim Peake doit enfiler un harnais en forme de sac à dos qui le retient au tapis de course, rapporte Le Parisien.

Il a couru 21 km en 2 heures

"Le système de harnais représente une grosse contrainte, explique le Britannique. Au bout de quarante minutes, cela commence à devenir très inconfortable." Une autre résidente de l'ISS avait toutefois réussi le challenge : l'Américaine Sunita Williams, en 2007.

Le marathon de Londres a été remporté sur Terre par le Kényan Eliud Kipchoge, en 2 heures, 3 minutes et 5 secondes. Tim Peake en était, lui, tout juste à la moitié de la course au bout de 2 heures et 9 minutes. L'astronaute aura donc du mal à battre, en apesanteur, le record de son précédent marathon de Londres : en 2011, le Britannique avait terminé la course en 3 heures et 18 minutes.

Vous êtes à nouveau en ligne