L'astéroïde 1998 QE2 va "frôler" la Terre à 22h59 aujourd'hui

(Caltech Nasa)

Un astéroïde de 2,7 km de diamètre va s'approcher de la Terre vendredi. Mais pas de panique, au plus près il sera à 5,8 millions de kilomètres de notre planète, soit environ 15 fois la distance Terre-Lune. L'astéroïde 1998 QE2 ne présente donc aucun danger pour la Terre. Mais il va tout de même être observé avec attention par les astronomes qui tentent de percer les secrets de ces visiteurs célestes.

Découvert le 19 août 1998 par des astronomes du programme de recherche des astéroïdes au MIT du Nouveau Mexique, l'astéroïde 1998 QE2 va passer à 22H59, heure français, à 5,8 millions de kilomètres de notre planète, soit environ 15 fois la distance Terre-Lune. La Nasa qui a manifestement des références britanniques précise qu'il est de la taille de neuf paquebots Queen Elizabeth II.

Le passage de l'astéroïde 1998 QE2 peut être  avec un compte créé par la Nasa. Un compte qui a d'ailleurs annoncé jeudi que l'astéroïde est accompagné d'une lune.

Une image nette d'une portion de moins de quatre mètres

"Chaque fois qu'un astéroïde s'approche aussi près de la Terre, il offre une importante occasion scientifique de l'étudier en détails pour comprendre sa taille, sa forme, sa rotation et les caractéristiques de sa surface, et tout cela peut nous éclairer quant à ses origines" explique l'astronome Lance Benner, principal responsable scientifique du radar de Goldstone au Jet Propulsion Laboratory de la Nasa à Pasadena. Ce téléescope permet de voir  nettement une portion d'une largeur de 3,75 mètres à une distance de près de six millions de kilomètres.

Et de ce point de vue, "l'astéroïde 1998 QE2 est une cible de grand intérêt pour le radio télescope de Goldstone en Californie et le télescope d'Arecibo à Porto Rico" .

Le 15 février dernier, un astéroïde de 45 mètres de diamètre avait "frôlé" la Terre en passant à 27.000 km soit moins que l'orbite de certains satellites. Le même jour une météorite s'était désintégrée dans l'atmosphère au-dessus de la Russie, blessant un millier de personnes.

Vous êtes à nouveau en ligne