Guyane : Kourou, de l'espoir au mirage

FRANCEINFO

Des manifestants en Guyane occupent la base spatiale de Kourou, symbole des crispations.

En 1970, la base spatiale de Kourou était un espoir pour le développement du département. Mais certains nuançaient déjà son impact. Voici comment un journaliste de l'ORTF décrivait les lieux à cette date. "Ce qui décida du renouveau guyanais fut la création, dès 1964, de la base spatiale de Kourou. Conçue par la France pour remplacer ses installations au Sahara, elle est en passe de devenir un grand centre de la recherche spatiale internationale. La ville elle-même est sortie de terre en trois années. Simple, fonctionnelle, elle est parfaitement adaptée aux besoins et au pays", explique-t-il.

"Il ne faut pas considérer que Kourou soit le seul moteur de l'économie guyanaise"

Et selon lui, si la base de Kourou a servi de starter au régime économique guyanais. Il reste à ce dernier de trouver son régime de croisière. "Il est normal que cette nouvelle base devienne un élément propice à des contacts internationaux. Kourou est certainement un élément de l'avenir de la Guyane. Mais je pense qu'il ne faut pas considérer que Kourou soit le seul moteur de l'économie guyanaise", jugeait à l'époque, M. Frédéric, secrétaire général de la Chambre de commerce de l'époque. Avec cet avertissement vieux de 47 ans, le slogan des manifestants guyanais résonne. "La fusée Ariane 5 restera au sol, tant que la Guyane ne décollera pas".

Vous êtes à nouveau en ligne