Espace : objectif Soleil pour la Nasa

France 3

Une sonde de la Nasa à bord d'une fusée a décollé dimanche 12 août, de la base de Cap Canaveral, aux États-Unis, pour arriver en novembre à proximité du soleil. C'est la première fois que l'on va s'approcher si près de notre étoile.

Pour ne pas tomber dans la gigantesque force d'attraction de notre étoile, la sonde Parker Solar Probe va devoir atteindre la vitesse record de 7000 km/h. De la dimension d'une voiture, elle ferait le tour de la Terre en moins de quatre minutes. Mais pour en arriver là, il va falloir rebondir plusieurs fois sur l'orbite de Venus et finalement atteindre, dans six ans, l'environnement proche de notre Soleil, la couronne, à seulement 6 millions de kilomètres de la surface.

Mieux appréhender les aléas climatiques

Protégé derrière des panneaux de carbone pour éviter de fondre sous la chaleur, une batterie d'instruments développés en partenariat avec la France, va permettre de répondre à l'une des grandes énigmes de la science. Pourquoi la couronne du Soleil atteint 1 million de degrés quand sa surface ne dépasse les 6 000 °C ? De quoi prouver la théorie du chercheur français Tahar Amari : il explique ce phénomène par des petites éruptions à basse altitude qui génèrent des ondes (et de fortes températures) à hautes altitudes.

Grâce à cette sonde, les gigantesques éruptions solaires pourront également être étudiées, ainsi que les orages magnétiques qui, en bombardant la Terre de particules, dérèglent tous les instruments électriques. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne