"C'est une expérience unique dans une vie", réagit le milliardaire Richard Branson après son voyage dans l'espace

Le fondateur du groupe Virgin, Richard Branson, le 16 octobre 2019 à Yonkers (Etats-Unis).
Le fondateur du groupe Virgin, Richard Branson, le 16 octobre 2019 à Yonkers (Etats-Unis). (DON EMMERT / AFP)

Après un pic à environ 90 km d'altitude, le vaisseau de Virgin Galactic est redescendu en planant.

Il en rêvait depuis toujours et a fondé il y a 17 ans sa propre entreprise pour y arriver. Le milliardaire Richard Branson s'est envolé dans l'espace dimanche 11 juillet, depuis le Nouveau-Mexique aux Etats-Unis, pour quelques minutes en apesanteur à bord d'un vaisseau de Virgin Galactic, peu après 16h30 (heure de Paris). Il est revenu sur Terre environ plus tard. 

Un match à distance avec Jeff Bezos. Avec ce voyage, le Britannique veut faire décoller pour de bon l'industrie naissante du tourisme spatial. De plus, il a battu Jeff Bezos, en remportant le titre de premier milliardaire à franchir cette ultime frontière grâce au vaisseau d'une compagnie qu'il a lui-même fondée. Le voyage du fondateur d'Amazon est prévu le 20 juillet grâce à sa société spatiale Blue Origin. Des milliardaires se sont déjà rendus dans l'espace dans les années 2000 mais à bord de fusées russes. 

Un vaisseau transporté par un avion porteur. L'engin utilisé par Richard Branson n'était pas une fusée "classique" : il s'agit d'un immense avion porteur, conduit par deux pilotes. Il a décollé d'une piste traditionnelle et gagné en altitude durant une cinquantaine de minutes. Sous cet avion était accroché le vaisseau VSS Unity avec à son bord deux autres pilotes et quatre passagers : Richard Branson et trois employés de la compagnie.

Une ascension à environ 90 km d'altitude. A quelque 15 kilomètres d'altitude, le vaisseau, qui fait à peu près la taille d'un jet privé, a été largué et a allumé son moteur pour une ascension supersonique. Une fois le moteur coupé, les passagers ont pu se détacher de leur siège pour flotter quelques minutes en apesanteur, et admirer la courbure de la Terre depuis l'un des 12 hublots de la cabine. Après un pic à environ 90 km d'altitude, le vaisseau est redescendu en planant.

Vous êtes à nouveau en ligne