Claudie Haigneré : Pour Jeff Williams, de retour sur Terre, "cela va prendre du temps pour récupérer"

Claudie Haigneré
Claudie Haigneré (/NCY / MAXPPP)

L’astronaute américain Jeff Williams est de retour sur Terre mardi après avoir rempli avec succès une mission visant à effectuer des travaux et à installer de nouveaux équipements sur la Station spatiale internationale.

Il a battu le 19 août dernier le record du nombre de jours cumulés passés dans l'espace pour un Américain, avec 534 jours en orbite dans sa carrière d'astronaute. "Cela va prendre du temps pour récupérer," explique sur franceinfo Claudie Haigneré, la première femme française dans l'espace sur les missions Soyouz en 1996 et 2001. "Que ce soit une année ou six mois, ce sont des vols de longue durée dans lequel l'organisme s'est adapté à cette situation particulière de ne pas être confronté aux lois de la gravité […] Il va souffrir de la chaleur, des facteurs de charge."

"C'est la qualité du tissu musculaire et du tissu osseux qui pose des problèmes. Souvent les astronautes […] perdent du poids, mais aussi du muscle. Pour éviter de trop s'adapter à cet état formidable de légèreté qu'est la microgravité, les astronautes font du sport à bord pour s'entretenir." "Ce corps adapté, il faut pouvoir le ramener en sécurité pour préparer l'avenir. Il faut donc prendre du temps pour soi."

Claudie Haigneré se rappelle de son retour sur Terre. "Moi je me souviens de l'odeur du champ de blé dans lequel je m'étais posée dans le Kazakhstan. On retrouve toutes ses sensations. La vie en orbite, c'est un peu hostile, formidable à explorer, mais ce n'est pas la Terre. C'est notre banlieue de la Terre."

Claudie Haigneré : "Ce corps adapté, il faut pouvoir le ramener en sécurité pour préparer l'avenir"
--'--
--'--

Vous êtes à nouveau en ligne