VRAI OU FAKE À vrai dire. Changement climatique : la Nasa a-t-elle disculpé l'être humain ?

TV5MONDE

Finalement, les humains n'y seraient pour rien dans les dérèglements du climat. Selon un article largement relayé sur les réseaux sociaux, la très sérieuse NASA aurait admis que le réchauffement actuel est dû à des changements dans l'orbite de la Terre, et non pas aux activités émettrices de CO2. L'agence spatiale américaine n'a pourtant jamais dit cela.

"La bombe serait enfin lachée" selon l'un des nombreux tweet qui reprennent l'article en question, surtout à l'approche de la COP25. Un article publié d'abord aux Etats-Unis, en anglais, puis traduit sur des sites en France ou en Suisse.

On peut y lire que "la Nasa admet que le réchauffement climatique est dû à un changement d'orbite terrestre" et non pas aux émissions de CO2. Toujours selon cet article, la Nasa sait "depuis plus de 60 ans [...] que les changements qui se produisent dans les modèles météorologiques planétaires sont entièrement naturels et normaux".

Sur quoi se base cette affirmation ?

Pour lancer cette affirmation, l'article en question s'appuye sur une théorie, appellée le cycle de Milankovitch.

Pour faire simple, cette théorie de 1941 explique pourquoi la planète passe successivement d'ères glaciaires à des périodes plus chaudes. Milankovitch a réussi à montrer que les rayonnements solaires reçus par la Terre évoluent lentement au fil des millénaires.

Et ce en raison de 3 facteurs : l'orbite de la Terre autour du soleil varie, l'axe de notre planète se modifie et enfin, la direction de l'axe de rotation change lui aussi.

Ces trois facteurs réunis expliquent pourquoi la planète Terre connaît des périodes plus ou moins froides.

Et ce n'est pas une découverte récente : "depuis le 19e siècle, on sait que notre planète a connu des périodes glaciaires et inter-glaciaires, assure Didier Paillard, climatologue au laboratoire des Sciences du climat et de l'environnement. Donc il y a des grands changements climatiques à la surface de la Terre, à l'échelle de dizaines de miliers d'années".

Cette théorie explique-t-elle les dérèglements actuels ?

Cette théorie de Milankovitch n'est donc pas une invention et la NASA propose effectivement sur son site internet une page pour l'expliquer.

Pour autant, l'agence spatiale ne fait aucun lien entre cette théorie et le changement climatique que la panète connaît aujourd'hui.

Didier Paillard explique que "ce ne sont pas du tout, les mêmes échelles de temps. On parle de dizaines voire de centaines de milliers d'années, alors qu'aujourd'hui, on a un réchauffement extrèmement rapide à l'échelle de quelques dizaines d'années, et ça on sait très bien que c'est lié aux gaz à effet de serre qui sont émis dans l'atmosphère depuis le début de la révolution industrielle."

Sur son blog, la Nasa explique la même chose : "le réchauffement que l'on a constaté au cours des dernières décennies est trop rapide pour être lié aux changements de l'orbite terrestre, et trop important pour être causé par l'activité solaire."

La fausse information qui prolifère sur les réseaux sociaux se base donc sur une théorie astronomique valide. Mais elle n'explique pas les dérèglements qui inquiètent le monde aujourd'hui.

Vous êtes à nouveau en ligne