Coronavirus : un nouveau cas suspect dans l'entourage du malade

(Maxppp)

Si les trois premiers cas détectés sont désormais écartés, il reste toujours le voisin de chambre du malade - les résultats des nouvelles analyses sont attendus dans l'après-midi - et un nouveau cas suspect, révélé par la ministre de la Santé ce matin. Un homme jeune, pas hospitalisé, qui présente des symptômes peu inquiétants, explique Marisol Touraine.

Un nouveau cas suspect de coronavirus, donc. Les autorités sanitaires avancent très prudemment dans leur diagnostic... Il n'y a toujours, officiellement, qu'un seul cas avéré de coronavirus en France. Un homme de 65 ans, hospitalisé à Lille. Sauf que l'on a craint - et l'on craint toujours - qu'il ait pu en contaminer d'autres. Un médecin et une infirmière ont été mis hors de cause cette nuit, ainsi qu'une autre personne. Toutes trois ont pu quitter l'hôpital.

Reste cet ancien voisin de chambre, qui a côtoyé le malade, dont on ne sait toujours pas s'il est ou non malade lui-même. Des examens complémentaires étaient nécessaires, explique le ministère de la Santé. Les résultats ne seront connus que dans l'après-midi.

Et puis, il y a ce cinquième cas, révélé par Marisol Touraine, lors d'un point presse au CHRU de Lille. Un cas suspect, identifié dans l'entourage du patient malade, qui n'inspire pas particulièrement d'inquiétude, s'empresse d'ajouter la ministre. Un homme, relativement jeune, actuellement chez lui. Les analyses seront connues en fin de journée.

Pour l'heure, la ministre de la Santé ne peut qu'enjoindre les voyageurs qui comptent se rendre au Proche ou au Moyen-Orient d'éviter tout contact avec les animaux.

Vous êtes à nouveau en ligne