VIDEO. Regardez la mise en orbite d'un satellite d'observation depuis la Guyane

>
ESA / YOU TUBE

Avec un autre satellite déjà mis en orbite, Sentinel-2B pourra couvrir l'ensemble de la Terre en cinq jours afin de récolter des données sur la végétation, les forêts, la nature des sols et des habitats.

C'est un nouveau succès pour Arianespace. Une fusée Vega a mis sur orbite le satellite Sentinel-2B, après un décollage, lundi 6 mars, du Centre spatial Kourou, en Guyane. Cette mise en orbite fait partie du programme d'observation de la terre Copernicus pour la Commission européenne dans le cadre d'un contrat avec l'Agence spatiale européenne.

Le décollage a eu lieu à 22h49 heure locale, a indiqué Arianespace. Pour son premier succès de l'année, le 9e consécutif depuis ses débuts en 2012, le lanceur léger Véga a emporté un satellite d'une masse de 1 130 kg au décollage. Ce satellite d'observation est le 4e du programme Copernicus à être lancé par Arianespace.

Collecter des données sur la végétation, les forêts

La société a déjà placé sur orbite Sentinel-1A en avril 2014 avec Soyouz, Sentinel-2A en juin 2015 avec Vega et Sentinel-1B en avril 2016 de nouveau avec Soyouz. Sentinel-2B est principalement dédié au contrôle des terres émergées et des zones côtières à l'échelle planétaire.

Placé à l'opposé de Sentinel 2-A, Sentinel 2-B pourra parcourir, avec cet autre satellite du programme, l'ensemble de la Terre en cinq jours, afin de collecter des données sur la végétation, les forêts, la nature des sols et des habitats. Selon Arianespace, la fréquence élevée de balayage de la Terre, permettra d'apporter une avancée "sur la prédiction ainsi que sur le contrôle des comportements de la végétation et de la pollution aquatique".

Vous êtes à nouveau en ligne