Après dix ans dans l'espace, la sonde Rosetta a rendez-vous avec une comète

Une illustration de la sonde Rosetta, lancée le 2 mars 2004, devant la planète Mars.
Une illustration de la sonde Rosetta, lancée le 2 mars 2004, devant la planète Mars. (C. CARREAU / ESA / AFP)

L'engin européen doit se réveiller lundi 20 janvier après plus de deux ans d'hibernation et prendre la direction d'une lointaine comète. Francetv info vous résume les enjeux de cette mission.

Le périple dure depuis déjà dix ans. Lancée le 2 mars 2004, la sonde Rosetta a un carnet de voyage bien rempli, avec cinq tours du Soleil et sept milliards de kilomètres au compteur, mais elle n'est toujours pas arrivée à son lieu de rendez-vous : la comète 67P/Tchourioumov-Guérassimenko.

La dernière étape de l'expédition doit démarrer lundi 20 janvier à 11 heures très précises : Rosetta sortira de 31 mois de sommeil pour terminer son parcours d'ici à novembre prochain. Francetv info vous explique pourquoi les scientifiques guettent avec impatience le réveil de cette sonde.

Quel est l'objectif de Rosetta ?

La mission, approuvée en 1993 par l'Agence spatiale européenne (ASE), pourrait permettre de réaliser le rêve des scientifiques : comprendre les origines de l'univers.

C'est pour tenter de répondre à cette question existentielle que Rosetta a été envoyée vers 67P/Tchourioumov-Guérassimenko, une comète qui a vécu durant plusieurs milliards d'années au plus profond de l'espace.

L'expédition est en quelque sorte un voyage dans le temps pour les spécialistes.
"Les comètes sont des 'capsules témoins' de la naissance du système solaire", résume Mark McCaughrean, un des responsables de l'exploration spatiale à l'ESA (Agence spatiale européenne).

Une fois arrivée, Rosetta aura pour but de tout connaître de la comète : composition, champ magnétique, gravité, température. A la clé : "Des indices formidables sur l'origine de notre système solaire et peut-être même de la vie."

Pourquoi a-t-elle été endormie ?

Parce qu'elle s'est trop éloignée du soleil lors de sa dernière orbite. Impossible pour Rosetta de rester en activité dans ces conditions : la sonde hiberne donc depuis le 8 juin 2011. "Même nos grands panneaux solaires et notre technologie ne suffisaient pas à garder l'engin actif", précise Paolo Ferri, le chef de la mission. Pendant ce temps, Rosetta a continué son parcours en direction de la comète. Elle est désormais proche du but, et l'heure du réveil a sonné.

L'Agence spatiale européenne prépare ce rendez-vous depuis plusieurs mois, via la campagne Réveille-toi Rosetta sur les réseaux sociaux, et invite les internautes à proposer des vidéos pour aider la sonde à sortir de son profond sommeil. Les dix meilleurs seront diffusées dans l'espace. Le Centre national d'études spatiales de Toulouse a réalisé sa propre vidéo :

Que va-t-il se passer à son réveil ?

A 11 heures tapantes, Rosetta commencera par déployer ses immenses panneaux solaires de 14 mètres de long. A elle seule, l'opération prendra six heures. Après avoir récupéré suffisamment d'énergie, la sonde évaluera ensuite sa position dans l'espace, pour envoyer des signaux sur Terre. Les scientifiques les guetteront, à 800 millions de kilomètres de sa position actuelle.

Rosetta reprendra alors son parcours, direction 67P/Tchourioumov-Guérassimenko, pour l'atteindre vers le mois d'août. Le 11 novembre 2014, la sonde doit relâcher son compagnon de voyage : Philae. Ce petit laboratoire robotisé sera chargé de récolter, à la surface de la comète, toutes les informations utiles. L'aboutissement de plus de vingt ans de travail... si tout se passe bien.

Vous êtes à nouveau en ligne