VIDEO. Canicule : trois idées reçues sur les fortes chaleurs

France 2 / Perrine Bonnet

Quelles sont les conséquences de la brusque montée des températures sur les organismes ? France 2 démêle le vrai du faux.

Des températures atteignant souvent 35°C, une vigilance jaune canicule sur Paris et le Rhône. Lundi 22 juillet devrait être la journée la plus chaude depuis début juillet, selon Météo France. Et cette météo caniculaire n'est pas sans conséquences sur les organismes

On est davantage fatigué lorsqu'il fait chaud : vrai.

Tout comme le froid, la chaleur agit sur le corps comme une pompe à énergie. Affronter une brusque montée des températures peut donc épuiser l'organisme.

Les fortes chaleurs font maigrir : faux.

La chaleur coupe l'appétit. Or l'organisme a besoin d'énergie pour affronter la hausse des températures. Il faut donc s'alimenter normalement. Et privilégier les fruits et les crudités, riches en eau.

Il faut boire davantage : vrai et faux.

En cas de forte chaleur, il faut boire pour ne pas se déshydrater. Mais uniquement si on transpire. Cela vaut donc pour les enfants et plus généralement pour les personnes qui exercent une activité physique. Mais lorsqu'on est âgé, on transpire moins. On élimine donc moins bien l'eau. Forcer une personne âgée à trop boire peut s'avérer dangereux pour son organisme. 

Et il ne faut pas boire n'importe quoi. On évite l'alcool et la caféine, mais aussi les boissons sucrées, qui augmentent la production d'urine et donc la déshydratation.

Vous êtes à nouveau en ligne