VIDEO. Les euthanasies de deux éléphantes en sursis à Lyon

Aurélia Chopin - France 3 et les équipes de France 3 Rhône-Alpes

La décision d'abattre les deux animaux soupçonnés de porter une souche de tuberculose transmissible à l'homme a été suspendue.

A Lyon (Rhône), la préfecture pourrait faire euthanasier deux éléphantes du parc de la Tête d'Or pour des raisons sanitaires. Elles pourraient être porteuses d'une souche de la turberculose transmissible à l'homme. La décision de leur éxecution a été suspendue lundi 17 décembre après avoir été dénoncée par le propriétaire des animaux, le directeur du cirque Pinder qui a confié ces deux animaux il y a plus de dix ans au zoo. 

Leur cas constitue "un problème de santé publique", selon la mairie de Lyon. Baby et Népal, placées au zoo depuis plus de dix ans, sont isolées depuis janvier 2011. La préfecture du Rhône avait demandé le 11 décembre à la mairie de Lyon de les abattre, considérant "les risques graves que l'infection dépistée (...) fait peser sur la santé des personnes évoluant dans l'environnement proche des animaux".

Une pétition sur internet a rassemblé 15 000 signatures. Une demande de grâce présidentielle a été lancée, et le directeur du cirque Pinder, Gilbert Edelstein, a mobilisé les défenseurs des animaux pour sauver Baby et Népal.

Vous êtes à nouveau en ligne