VIDEO. Des médecins réussissent pour la première fois à transplanter des cœurs à l'arrêt

REUTERS

De telles opérations ne se faisaient, jusque-là, qu'avec des cœurs "en vie", prélevés sur des patients en état de mort cérébrale. 

C'est une première mondiale et "la plus grande avancée en matière de transplantation cardiaque depuis dix ans", selon le site australien News (en anglais). Des chirurgiens australiens ont annoncé, vendredi 24 octobreà l'hôpital Saint-Vincent de Sydney, avoir réussi à transplanter trois cœurs qui avaient cessé de battre. Alors que de telles opérations ne se faisaient jusque-là qu'avec des cœurs "en vie", prélevés sur des patients en état de mort cérébrale, cette avancée pourrait permettre d'accroître fortement le nombre de cœurs destinés aux greffes.

Une machine pour réveiller les cœurs à l'arrêt

"J'ai l'impression d'avoir 40 ans à nouveau", a confié, vendredi, Michelle Gribilas, 57 ans, la première des trois personnes à avoir été transplantées, en août (les opérations des deux autres patients ont eu lieu début octobre et mercredi). Son nouveau cœur, après avoir été prélevé, est passé par une machine qui a permis de le relancer, avec l'aide d'une solution de conservation d'organes.

"Le cœur a juste besoin d'être traversé par du volume, a expliqué le cardiologue Kumud Dhital. S'il est en bon état, il fonctionnera à nouveau. Il faut parfois le relancer avec un petit choc électrique." Certains cœurs "ressuscités" grâce à la machine ont été prélevés sur des patients morts depuis plus de 30 minutes, selon le site News.

Vous êtes à nouveau en ligne