VIDEO. Santé au travail : "Il faut un droit à la déconnexion" des salariés, plaide le directeur adjoint d'Orange

Cette vidéo n'est plus disponible

Bruno Mettling, auteur d'un rapport sur le numérique au travail, préconise la mise en place d'un droit à la déconnexion négocié dans chaque entreprise, pour éviter "les situations de burn out".

Un "droit effectif à la déconnexion". Voilà la solution proposée par Bruno Mettling, auteur d'un rapport sur le numérique au travail, pour permettre de préserver "l’équilibre vie privée/vie professionnelle lié à cette connectivité permanente". "Les excès de connexion conduisent à des situations de burn out", a affirmé le directeur adjoint d'Orange, invité d'Europe 1 mercredi 16 septembre.

"Il faut clarifier sans ambiguïté ce dossier"

"Même si, dans le droit, il n’y a pas d’obligation de rester connecté, la pratique, la réalité, les relations avec son manager font que la tentation est grande de rester connecté, explique Bruno Mettling. C’est pour cela qu’il faut clarifier sans ambiguïté ce dossier."

Le directeur adjoint d'Orange a donc remis un rapport à la ministre du Travail, comprenant plusieurs propositions. "La plus importante est de progresser dans le droit à la déconnexion, martèle Bruno Mettling. Aucun salarié ne doit se voir reprocher de ne pas avoir été connecté en dehors des heures de travail."

Vous êtes à nouveau en ligne