Vaccins : le défi logistique de la chaîne du froid

FRANCE 2

1 million de personnes seront vaccinées en janvier, a annoncé le Premier ministre Jean Castex jeudi 3 décembre. Mais un défi logistique s’impose face à ces nouveaux vaccins qui nécessitent des températures très basses.

C’est l’enjeu majeur des campagnes de vaccination contre le Covid-19 qui se profilent en France : le respect de la chaîne du froid pour les millions de doses de vaccins qui devraient arriver sur le territoire dès le mois de janvier 2021. Car leur particularité reste leur fragilité, estime Anne-Claude Crémieux, spécialiste des maladies infectieuses et tropicales à l’hôpital Saint-Louis à Paris. "Les vaccins ARN-messager se dégradent très rapidement. Pour protéger ces vaccins, le Pfizer en particulier doit rester à -80°C. Il peut rester à la température d’un frigidaire, soit +4°C, mais seulement cinq jours."

La neige carbonique, une des meilleures solutions

Parmi les solutions imaginées pour garantir la chaîne du froid : emballages isothermes, remorques frigorifiques et surtout neige carbonique, la solution la plus adaptée selon les laboratoires accrédités pour les contrôles des températures. Une fois les doses livrées, il faudra encore procéder rapidement aux vaccinations, en regroupant les rendez-vous.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne