Vaccins contre le coronavirus : des laboratoires français qui recrutent

FRANCE 2

Des sous-traitants français de groupes pharmaceutiques, choisis pour la production des vaccins, recrutent face à l'augmentation de leur activité.

Implanté à Monts, en Indre-et-Loire, le laboratoire Recipharm est l’un des deux sites européens choisis par le groupe américain Moderna pour produire son vaccin. L’Américain veut fabriquer près de 20 millions de doses de vaccin contre le coronavirus d’ici la fin de l’année. Alors, sur les lignes de production la cadence s’accélère. "On va tout mettre en place pour travailler 24/24 heures, 7/7 jours, détaille Mikael Ericson, directeur général de Recipharm. On a déjà commencé le processus de recrutement et à faire des investissements." Ici, on procède au mélange des ingrédients et à la mise en flacon du vaccin. Pour prêter main forte, l’usine va créer entre 50 et 70 postes supplémentaires. À Saint-Rémy-sur-Avre (Eure-et-Loir), un sous-traitant va conditionner la formule du laboratoire Pfizer et BioNTech. La production devrait commencer en avril 2021, elle nécessite l’intervention de 50 personnes.

De la neige carbonique aussi

Pour la bonne fabrication de ce vaccin, il y aura donc besoin de personnels, mais de froid aussi : certains doivent être conservés jusqu’à -70 degrés, le fabriquant de neige carbonique Cryotech, à Chasseneuil-du-Poitou (Vienne), a été contacté par des hôpitaux pour aider à la conservation du vaccin.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne