Rougeole : les autorités sanitaires tirent la sonnette d'alarme

France 2

Les autorités s'inquiètent face à la multiplication des cas de rougeole. La direction générale de la santé met en cause le faible taux de vaccination et redoute une épidémie de grande ampleur.

L'épidémie de rougeole gagne le département de la Vienne. Ce lycée privé de Poitiers qui compte 550 élèves est à son tour en alerte, avec deux contagions qui inquiètent les responsables de l'établissement. Car la rougeole est très contagieuse. "On nous a demandés si on avait été vacciné, et si on ne l'était pas, de demander à nos parents d'aller voir un médecin traitant", explique Assian Ramdani, élève de première.

Le fantôme de l'épidémie de 2011

En trois semaines, l'épidémie de rougeole a bondi de 46%. Entre février et mars 2018, elle s'est aussi étendue sur le territoire, portant le dernier bilan à 913 cas avérés, dont une jeune femme décédée le mois dernier au CHU de Poitiers. Désormais, les autorités sanitaires redoutent une épidémie de grande ampleur, comme en 2011 ; 54 000 personnes avaient été touchées et 20 étaient décédées. Les autorités sanitaires rappellent que seule la vaccination peut enrayer la propagation de la rougeole. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne