Pour éradiquer la rougeole en France, "il faut 95% de la population vaccinée et on est à 80%", souligne une infectiologue

FRANCEINFO/RADIOFRANCE

Odile Launay, infectiologue à l’hôpital Cochin à Paris, a détaille sur franceinfo la couverture vaccinale idéale en France pour éradiquer la maladie. 

Odile Launay, infectiologue à l’hôpital Cochin, à Paris, a affirmé jeudi 14 mars sur franceinfo que "95% de la population doit être vaccinée" pour éradiquer la rougeole alors qu'on est actuellement "aux alentours de 80%". Une femme qui n'était pas vaccinée est morte ces derniers jours en France. Selon la spécialiste, les prises de position des pouvoirs publics en France, des GAFA et de la presse en faveur de la vaccination ont permis "un recul des anti-vaccins" qui n'est pas un phénomène uniquement français, selon elle.

franceinfo : Quel pourcentage de la population doit être vacciné pour éradiquer la rougeole ?

Odile Launay : On a un vaccin qui est très efficace qui est disponible depuis les années 80, malheureusement on a une réticence de la vaccination en France. Si on veut éliminer cette maladie, il faut 95% de la population qui doit être vaccinée et on est aux alentours de 80%. On est loin de l'objectif.

350 personnes ont contracté la rougeole depuis le début de l'année. 90% d'entre elles n'étaient pas vaccinées. L'éradication passe forcément par la vaccination ?

Elles étaient soit pas vaccinées, soit mal vaccinées, elles n'avaient eu qu'une dose de vaccin. Pour être bien vacciné, il faut deux doses de vaccin. Effectivement, on assiste à une recrudescence de la rougeole. Ce n'est pas propre à la France. L'UNICEF et l'OMS ont lancé un cri d'alarme. On a des épidémies de rougeole partout. En particulier, à Madagascar et au Venezuela.

Est-ce que les anti-vaccins progressent en France ?

Les anti-vaccins sont présents clairement, mais depuis un an et demi on assiste à une prise de position des pouvoirs publics, en particulier notre ministre, qui permet un recul des anti-vaccins. De manière plus récente, des GAFA comme Facebook ont vraiment pris conscience. Amazon a supprimé tous ces films anti-vaccins. La presse a aussi une attitude beaucoup en faveur des vaccins.

Pourtant il y encore le moyen de détourner la vaccination obligatoire pour les enfants ?

Ces moyens de complaisance ne peuvent plus être utilisés. La ministre a exposé très clairement les sanctions qui seraient prises vis-à-vis de ces médecins qui feraient ces faux certificats, mais aussi vis-à-vis des parents qui utiliseraient ces faux certificats. Les premières données montrent qu'on a eu une augmentation de la couverture vaccinale non seulement chez les enfants qui sont concernés par les obligations, mais aussi dans d'autres tranches de la population.

Les mouvements anti-vaccins sont-ils propres à la France ?

Ce problème d'hésitation vaccinale n'est pas propre à la France. La France est le pays où il y a le plus d'hésitants, de personnes qui ont des doutes vis-à-vis la sécurité des vaccins. On a ce phénomène dans beaucoup de pays dans le monde, y compris aux Etats-Unis où ils ont une recrudescence de rougeole alors qu'ils avaient éliminé cette maladie.

Vous êtes à nouveau en ligne