"L'Europe perd du terrain dans la bataille contre la rougeole", s'inquiète l'OMS

Le virus de la rougeole.
Le virus de la rougeole. (KATERYNA KON/SCIENCE PHOTO LIBRA / SCIENCE PHOTO LIBRARY RF)

L'Organisation mondiale de la santé publie jeudi 29 août 2019 un bilan de la maladie en Europe.

Pour la première fois en sept ans, le nombre de cas de rougeole augmente en Europe : 90 000 au premier semestre 2019, soit presque 6 000 de plus déjà que sur l'ensemble de l'année 2018 (84 462). Et la maladie, très contagieuse, est également meurtrière. Certains pays comme la France ne parviennent pas à l'éradiquer, quand d'autres la voient même réapparaître.

Deux morts en France depuis janvier, 2 400 cas recensés

Si dans 33 pays européens, la rougeole a totalement disparu, elle a fait son retour au Royaume-Uni, en Grèce, en République tchèque et en Albanie, quatre pays européens qui l'avaient pourtant éradiquée. Onze pays ne s'en sortent pas, "transmission toujours épidémique" et la France en fait partie. Une situation européenne qui préoccupe le docteur Kate O'Brien de l'OMS : "Nous régressons. Nous faisons fausse route et ça, c'est extrêmement inquiétant. Évidemment pour la santé des enfants mais pas seulement, car la rougeole est aussi une maladie qui touche les adultes."

À moins que les pays concernés ne fassent des efforts importants et durables pour lutter contre la rougeole, nous allons voir le nombre de malades augmenter.Dr Kate O'Brien de l'OMSà franceinfo

En France, la vaccination contre la rougeole est désormais obligatoire pour tous les enfants. Si l'épidémie est un peu moins forte cette année comparée à l'an dernier, 2 400 cas ont tout de même été recensés depuis le 1er janvier, avec deux morts.

Les malades sont aujourd'hui surtout de jeunes adultes, jamais vaccinés ou qui n'ont pas reçu les deux doses nécessaires. La plupart des cas de rougeole sont concentrés dans les régions du Sud, Nouvelle-Aquitaine, Occitanie et Provence-Alpes-Côte-d'Azur.

Vous êtes à nouveau en ligne