Vaccins : de plus en plus de doute sur leur efficacité

FRANCE 2

Les Français semblent perdre confiance en la vaccination. France 2 revient sur cette pratique.

Diphtérie, polio, tétanos, mais aussi rougeole, coqueluche, hépatite B, méningite ou grippe... Ce sont quelques-unes des 28 maladies contre lesquelles les vaccins nous protègent. Pourtant, certaines maladies infectieuses ressurgissent. En cause : la baisse de la vaccination. 80% des Français ont globalement confiance dans les vaccins. C'est 10% de moins qu'il y a 10 ans.

Comment ça marche ?

"On hésite, mais on fait confiance au médecin", affirme pour sa part une femme interrogée sur la question par France 2. Diphtérie, tétanos, polio sont les vaccins obligatoires. Pour fabriquer un vaccin, on a plusieurs possibilités. Selon la maladie, on utilise le virus vivant, mais atténué, un virus tué ou encore un tout petit fragment de ce virus. Injecter le vaccin provoque une forme très atténuée de la maladie. Les cellules de défense la repoussent et elles se souviendront de cet envahisseur. Quand le vrai virus apparaîtra, elles le détruiront.

Aujourd'hui, il faut plus de 10 ans de recherches pour mettre un vaccin au point. Se vacciner pour se protéger soi-même et protéger les autres est un problème de santé publique. Néanmoins, l'aluminium qui se trouve souvent dans les vaccins - car c'est un très bon stimulant du système immunitaire - inquiète certains patients et praticiens. Il pourrait être à l'origine de certaines maladies.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne