Un virus H5N1 ultra-dangereux créé aux Pays-Bas

Le virus H5N1 (en marron) vu au microscope.
Le virus H5N1 (en marron) vu au microscope. (CYNTHIA GOLDSMITH / PD-USGOV-HHS-CDC )

Mis au point à partir du H5N1, il se transmet d'homme à homme. La publication de ces recherches est bloquée pour l'instant par l'agence de biosécurité américaine. 

Ce serait le virus le plus dangereux jamais créé en laboratoire. Des chercheurs néerlandais viennent de mettre au point une version du H5N1 potentiellement très contagieuse et mortelle pour l’homme, rapporte Le Parisien mardi 6 décembre. 

A tel point que l’agence de biosécurité américaine (NSABB) recommande de bloquer la publication de leur étude, initialement prévue dans la prestigieuse revue Science. La NSABB craint que ces données soient utilisées par des terroristes. 

Plus dangereux que le bacille de l'anthrax

Pour l’instant, le virus H5N1, responsable de la grippe aviaire, n’est pas transmissible entre humains mais uniquement de l’animal à l’homme. Depuis 2003, il a fait 331 morts dans le monde. C'est en cherchant un vaccin contre ce virus que des scientifiques du Centre médical Erasmus de Rotterdam (Pays-Bas) l'ont fait muter et devenir transmissible d'homme à homme.

"Je ne connais aucun organisme qui fasse aussi peur que celui-là. Comparé à lui, l’anthrax ne fait pas du tout peur", a réagi Paul Keim, le président de l’agence de biosécurité américaine. Si ce virus venait à se propager, le scénario du film de Steven Soderbergh, Contagion, pourrait bien devenir réalité.

Vous êtes à nouveau en ligne