Un homme reçoit une seconde greffe du visage après un rejet

L\'entrée de l\'hôpital Georges-Pompidou à Paris, le 12 juin 2017.
L'entrée de l'hôpital Georges-Pompidou à Paris, le 12 juin 2017. (SERGE ATTAL / ONLY FRANCE)

Cette opération complexe a été réalisée à l'hôpital européen Georges Pompidou à Paris par une équipe dirigée par le professeur Laurent Lantieri, spécialiste de ces interventions.

C'est un cas inédit. Un homme qui avait reçu une greffe totale du visage il y a quelques années a dû subir une deuxième greffe récemment, à cause du rejet du premier greffon. L'Agence de la biomédecine et l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris l'ont annoncé dans un communiqué, vendredi 19 janvier, qui confirme partiellement des informations de l'hebdomadaire Ebdo.

"La gravité du rejet" a nécessité qu'on retire complètement au patient le premier visage greffé, le 30 novembre. L'homme a ensuite été de nouveau greffé. Cette opération complexe a été réalisée à l'hôpital européen Georges Pompidou à Paris par une équipe dirigée par le professeur Laurent Lantieri, spécialiste de ces interventions. L'opération a démarré "lundi 15 janvier en début d'après-midi et s'est terminée mardi 16 janvier en début de matinée". Depuis, le greffé était hospitalisé en réanimation.

"Cette greffe démontre pour la première fois dans le domaine des greffes vascularisées composites (face et main) qu'en cas de rejet chronique une retransplantation est possible", selon l'AP-HP et l'Agence de biomédecine. Mais les deux institutions émettent une réserve de taille : "Cette greffe est soumise à des contraintes immunologiques sévères et seul le suivi à plusieurs semaines confirmera la viabilité du greffon."