VIDEO. Ne jamais relâcher ses efforts, ne pas trop réfléchir… 5 conseils pour avoir un mental de gagnant

BRUT

L'ancien manager à Arsenal Arsène Wenger a livré ses astuces à Brut pour avoir un mental d'acier. Rencontre.

1Éliminer les pensées négatives

"Je ne suis pas assez bon… Je vais le faire plus tard… Peut-être que je ne suis pas à la hauteur…" Pour Arsène Wenger, ces pensées négatives sont à bannir. 

Le footballeur estime qu'il ne faut pas se laisser dépasser par des questions inutiles et contre-productives. "Allez-y à fond et ne vous posez plus de questions", martèle-t-il.

2Ne pas se soucier de l'avis des autres

Dites adieu à toute distraction extérieure. Arsène Wenger considère que les autres doivent davantage être une source de motivation que de démotivation. Le sportif estime même que la solution se trouve à l’intérieur de soi-même. "Ce ne sont pas les autres qui peuvent faire la vie à votre place", conclut l’ancien défenseur.

3Ne jamais relâcher ses efforts

"Le talent sans l'effort ne mène à rien." Pour Arsène Wenger, l'effort est un allié indispensable. Et pour que l'effort soit profitable, il faut se fixer des objectifs et identifier les erreurs. La maxime "Tout vient à point à qui sait attendre" n’est certainement pas étrangère au tacticien de 69 ans. Même si les effets des efforts accomplis se font attendre, il ne faut en effet pas perdre patience. "Il ne faut pas céder", ponctue-t-il.

4Ne pas trop réfléchir

"Maîtriser ses peurs, c'est ne pas être dans le doute." Arsène Wenger a appris à maîtriser ses peurs et c'est, selon lui, une véritable force. "Le cerveau de celui qui remplit ses objectifs (…) il est dans le présent, il est dans l'action", précise-t-il.

5Puiser de l'énergie dans la défaite

Chaque défaite mérite d'être analysée et d'être un tremplin pour s'améliorer. "Le côté négatif, c'est la déception de la défaite", estime Arsène Wenger. Pour se perfectionner, il est donc nécessaire d'analyser avec objectivité sa performance afin d'y puiser de l'énergie pour corriger les défauts. "Ne rejetez pas la faute sur les autres ou les événements extérieurs", conseille également le sportif.

Vous êtes à nouveau en ligne