Quel sport pratiquer avec une prothèse de genou ?

Les chirurgiens français posent environ 85.000 prothèses de genou chaque année. Après l’opération, les patients doivent-ils alors reprendre le sport ou au contraire éviter toute activité physique ? Les réponses de notre spécialiste.

On pose une prothèse de genou quand les cartilages sont abîmés par l’arthrose. Cette opération concerne :

  • 12% de la population générale.
  • 36% des plus de 60 ans.
  • 2 fois plus chez les anciens footballeurs.

L’opération de prothèse du genou consiste à retirer le cartilage et l’os abîmés pour les remplacer par des pièces de métal séparées d’un tampon en polyéthylène. L’objectif principal de cette chirurgie est la reprise des activités quotidiennes par la disparition des douleurs et un genou qui plie suffisamment. En effet, pour déambuler aisément, il faut récupérer 90° de flexion de genou pour la marche à plat et 110° pour les escaliers. 

Or on sait que la douleur est le facteur limitant de la récupération après une prothèse de genou. Elle peut toucher jusqu’à 1/3 des patients. Indolence et flexion sont les premiers objectifs de la rééducation immédiate, il n’est donc pas question de sport dans les premiers mois qui suivent l’opération.

Quand peut-on reprendre une activité physique ?

L'absence de douleur et la récupération d’amplitude articulaire doivent guider sur la possibilité de reprendre ou non une activité physique. La marche est possible très rapidement avec une béquille qu'on quitte en 4 à 6 semaines. Ensuite la rééducation va passer la main progressivement à l’activité physique jusqu’au 3e mois. Une étude brésilienne de 2018 a mis en évidence que les sujets les plus actifs après l’opération sont aussi les moins douloureux. 

Quels sports pratiquer ?

Il vaut éviter les sports d'impact. Une étude anglaise de 2016 a mis en évidence l’amélioration des douleurs d’après prothèse de genou grâce aux sports suivants : AquagymMarche, Gymnastique d’entretien, PilatesMusculationCyclisme.

La pratique régulière d’un sport doux permet de diminuer les douleurs séquellaires de 30 à 10 % au cours des deux années qui suivent la chirurgie.

En effet, une étude anglaise montre que les sujets qui souffrent le moins de douleurs et de limitation dans leur mouvement sont ceux qui pratiquent le plus de sport, il se trouve que ce sont les plus âgés. On y constate également que la quantité de sport augmente après la pose de prothèse ce qui est normal car les douleurs d’arthrose ont disparu mais ré-augmentent dans les années qui suivent. La population générale et en particulier les opérés doivent être informés de la nécessité de reprendre une activité physique après une prothèse de genou pour en améliorer les résultats sur les douleurs et la mobilité. 

Des sports à mettre dans une boîte à souvenir

Les sports traumatisants pour le genou comme le foot, le rugby, le handball sont déconseillés après une prothèse de genou. Même la course à pied est déconseillée. C’est un sport traumatisant car les impacts répétés au sol augmentent les risques de complication des prothèses de genou qui sont :

Dans ces trois cas de figure, il faut réopérer pour changer la prothèse ce qui n’est pas recommandé et ne devrait pas arriver compte tenu de la durée de vie de 20 ans des prothèses modernes. Donc il faut arrêter le jogging pour passer à la natation ou au vélo.

Le ski ou le tennis sont-ils compatibles avec une prothèse de genou ?

Pour les sportifs de longue date, c’est le chirurgien qui peut donner l’autorisation. Ainsi un bon skieur sans surpoids va pouvoir reprendre son plaisir hivernal un an après une prothèse de genou alors qu’il est bien sûr déconseillé de débuter le ski après cette chirurgie. De même qu’un joueur de tennis pratiquant depuis longtemps va pouvoir reprendre son sport en favorisant la pratique sur terre battue car plus souple pour les articulations.

On s’attendrait à ce que les patients opérés, les plus âgés récupèrent moins bien. Or apparemment ce n’est pas le cas, certains récupèreraient même mieux. Les patients les moins douloureux et les plus souples sont ceux qui pratiquent le plus de sport.

Le niveau d’études des patients opérés est important. L’équipe brésilienne met en évidence que l’accès à l’information et la sensibilisation aux bénéfices du sport pour la santé conditionne l’activité physique post-opératoire. 

Ordonnance sportive pour une prothèse de genou

Il faut rester actif tant que vous le pouvez malgré l’arthrose car l’entretien musculaire fait avant la chirurgie est indispensable pour vite récupérer. 

Avant la pose de la prothèse, on privilégiera donc les activités suivantes :

On retrouve les meilleurs résultats après prothèse de genou chez les sujets qui étaient les plus actifs et sportifs avant et cela quel que soit leur âge. 

Vous êtes à nouveau en ligne