Une piste renversante pour lutter contre les calculs rénaux

INSOLITE – Selon des chercheurs, qui ont embarqué un moulage représentant un rein chargé de calculs dans des montagnes russes, certaines secousses favoriseraient l’expulsion des cailloux…

Voici un candidat sérieux pour le futur prix "IgNobel" (parodie des Nobel) de physiologie… Tout est parti de quelques anecdotes glanées par des urologues : après une virée au parc d’attraction Walt Disney World (Floride), des patients souffrant de lithiase urinaire affirmaient que le "Big Thuner Mountain Railroad" – montagne russe star du parc – avait contribué à déloger les calculs dans les reins.

Des chercheurs de l'Université d'État du Michigan, Marc Mitchell et David Wartinger, ont cherché à savoir si un tel scénario était seulement plausible… Après avoir conçu, à l’aide d’une imprimante 3D, un rein en silicone chargé d’urine et d’authentiques calculs rénaux, les scientifiques ont pris leur billet pour le parc…

L’analyse d’une vingtaine de voyages à bord du "petit train de la mine" a fait l’objet d’une publication dans le Journal of the American Osteopathic Association. D’après les chercheurs, la technique semble efficace… tout du moins pour le rein en silicone. La position à bord du train semblait déterminante, le meilleur taux de succès étant obtenu en prenant le wagon de queue.

Les vrais reins ne sont pas en silicone, et le cheminement des calculs dans un vrai rein est probablement plus complexe (et plus douloureux) que cette expérience ne le suggère. Les chercheurs restent d’ailleurs extrêmement prudents dans leurs conclusions. Ils ne préjugent pas non plus de l'efficacité de la technique avec les "grands huit" d'autres parcs.

Ces travaux pourraient toutefois ouvrir la voie à de distrayantes études sur l’homme ou, tout au moins, à de nouvelles recherches sur la physique du cheminement des calculs dans les reins.

 

Source : Validation of a Functional Pyelocalyceal Renal Model for the Evaluation of Renal Calculi Passage While Riding a Roller Coaster. M.A. Mitchell & D.D. Wartinger. The Journal of the American Osteopathic Association, oct. 2016. doi:10.7556/jaoa.2016.128