Reconstruction faciale : un nouveau visage grâce à l'impression 3D

franceinfo

Les avances techniques et scientifiques en matière de reconstruction faciale permettent aujourd'hui de construire des prothèses à partir d'imprimantes 3D.

On les appelle les "gueules cassées". Durant la Première Guerre mondiale, près de 15 000 soldats ont été défigurés. La chirurgie maxillo-faciale n'est alors qu'à ses débuts. Ainsi, les premières prothèses en cire font leur apparition. Elles sont sculptées à la main pour réparer les soldats blessés. La reconstruction faciale est née. Aujourd'hui, la modélisation numérique a révolutionné la chirurgie, à l'aide de smartphones et d'imprimantes 3D.

Réparer des vies

Une patiente brésilienne qui a perdu un œil et une partie de sa mâchoire suite a un cancer, va pouvoir bénéficier d'une prothèse sur mesure nouvelle génération. "Désormais, grâce aux photos d'un téléphone portable, nous pouvons effectuer tout le processus de reconstruction. Avec les images 3D, nous pouvons modéliser le visage", explique le chirurgien maxillo-facial à la clinique de Sao Paulo, Rodrigo Salazar-Gamarra. Des "gueules cassées" à nos jours, la reconstruction faciale aurait permis de réparer de nombreuses vies.

Vous êtes à nouveau en ligne