Peur d'une araignée, veste perdue dans un arbre... Les pompiers en colère contre les appels abusifs

Peur d\'une araignée, veste perdue dans un arbre... Les pompiers en colère contre les appels abusifs
Peur d'une araignée, veste perdue dans un arbre... Les pompiers en colère contre les appels abusifs

Les pompiers de Paris rappellent dans une vidéo publiée sur Twitter que les soldats du feu exercent en cas d’urgence et non pour régler les problèmes quotidiens.  

« Monsieur, je suis désolée de vous dire ça, mais on est pas là pour récupérer votre veste qui se trouve dans un arbre. » Voilà ce qu’un pompier a dû répondre à un homme qui avait appelé les secours.

 

La vidéo, publiée sur Youtube, Facebook et Twitter, est présentée comme l’enregistrement d’un appel authentique aux pompiers de Paris. Plusieurs autres vidéos contenant des appels ont été publiées sur Youtube.

1 appel sur 2

Après cette première partie des vidéos, les pompiers de Paris souhaitent rappeler que des appels aussi loufoques constituent leur quotidien. « Ça vous paraît énorme ? C’est notre quotidien. 1 appel sur 2 reçu par les pompiers de Paris ne nécessite pas le départ des secours », précisent toutes les vidéos.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une ???? appelle les ???? pour une ???? . Appeler les pompiers pour une “petite araignée”… Ça vous paraît énorme ? C’est notre quotidien ! . Aidez-nous à sauver des vies, n’abusez pas des numéros d’urgence. . N'hésitez pas à partager nos vidéos car elles peuvent sauver des vies ✅ . #firefighters #pompiersdeparis #pompiers #rescue #spider #paris

Une publication partagée par ???????????????????????????????? ???????? ???????????????????? - ???????????????? (@pompiers_paris) le

Cette sursollicitation fait partie des raisons de la grève des pompiers qui a commencé en juin 2019.

Un appel abusif a des conséquences

Un appel abusif aux numéros d’urgence peut être puni d’un an d’emprisonnement et 15 000 euros d’amende si les appels sont malveillants et répétés.

De plus, le Code pénal punit de deux ans d’emprisonnement et de 30 000 euros d’amende la personne qui communique ou divulgue une fausse information faisant croire à un sinistre et de nature à provoquer l’intervention inutile des secours.

Cela ne concerne bien sûr pas tous les appels, mais un appel abusif entrave le travail des secours ou des forces de l’ordre.

Vous êtes à nouveau en ligne