Migrants : "Identifier les morts c'est fondamental pour la santé des vivants"

Dans son livre "Naufragés sans visage"  (Ed. Albin Michel), Cristina Cattaneo raconte sa bataille pour retrouver l’identité des migrants noyés en Méditerranée.

Les naufrages tragiques en Méditerranée ponctuent l’actualité et ont fait de cette mer un véritable cimetière mais un cimetière d’anonymes. Cristina Cattaneo est italienne, médecin légiste et s'est donnée pour mission d’identifier chaque homme, chaque femme et chaque enfant disparu.

Elle raconte son travail d’enquête dans le livre Naufragés sans visage  (Ed. Albin Michel), au cours des mois passés à Melilli, en Sicile, après le naufrage du Barcone qui transportait près de 1 000 personnes. Un travail solitaire, patient, humble et tenace dont personne ne veut se charger mais qui est pourtant nécessaire : pour la mémoire des morts mais surtout pour la santé psychique des vivants.

Naufragés sans visage
Albin Michel, 19,00 euros

Vous êtes à nouveau en ligne