Mathias, 11 ans, décède en sortant des urgences

FRANCE 3

Un garçon de 11 ans a été conduit au centre hospitalier des Vals d'Ardèche à Privas (Ardèche) pour des vomissements, le médecin croyait à une gastro-entérite. Mais quelques heures plus tard il est décédé. Ses parents portent plainte.

Pourquoi Mathias, 11 ans n'a-t-il pas pu être sauvé? Samedi 6 mai, pris de nausées et de vomissements il arrive aux urgences de l'hôpital de Privas (Ardèche). Le garçon repart avec une ordonnance pour une gastro-entérite. Six heures après, son état empire, trop tard pour les pompiers et le Samu qui interviennent à domicile. Le garçon succombe. Depuis une semaine, le maire accompagne la famille qui a porté plainte contre le médecin et l'hôpital. La mère, elle, s'interroge sur la brièveté de la consultation. "Elle a été très étonnée que l'on donne simplement un médicament en disant 'on verra plus tard', ça va passer. Manifestement, il s'est mis à suffoquer très rapidement, il s'est mis à cyanoser, très fortement sur le visage et sur les ongles. C'est là où elle a appelé les pompiers mais c'était déjà trois ou quatre heures après", livre Michel Valla, maire de Privas.

Le médecin urgentiste suspendu

Mathias a peut-être été victime du péritonite selon les premiers résultats de l'autopsie. Y a-t-il eu mauvais diagnostic ? L'établissement promet la transparence. Une enquête interne a été ouverte et le médecin urgentiste a été suspendu de ses fonctions. L'ARS (Agence régionale de santé) a déclenché une inspection du service vendredi 12 mai. Bon nombre des camarades de Mathias, élève de 6e, ont prévu d'assister à ses funérailles. A Privas le décès de ce garçon a été vécu comme un véritable choc. Une écoute médico-psychologique a été mise en place dans l'établissement que fréquentait Mathias.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne