Les sept opérations les plus impressionnantes de 2016

"Attention, images de chirurgie !" Cette phrase est bien connue des fidèles du Magazine de la santé et d'Allodocteurs.fr... Cette année encore, nous n'avons pas manqué de vous convier au bloc opératoire, pour vous faire découvrir des opérations rares et des premières mondiales. Quelques-unes de ces interventions sont tout particulièrement restées dans les mémoires de nos équipes. Nous vous proposons de les redécouvrir.

Cancer : reconstruire un sein sans prothèse – Janvier 2016

Après un cancer, lorsqu'il faut reconstruire le sein, la prothèse mammaire n'est plus la seule solution envisagée.

Depuis quelque temps, une autre technique peut être proposée aux patientes. Il s'agit en quelque sorte d'une autogreffe. Le chirurgien reconstruit le sein avec un prélèvement de graisse. L'enjeu de l'intervention est de refaire un sein parfaitement naturel et bien vivant. Il faut donc préserver les vaisseaux sanguins qui permettent d'irriguer le greffon. L'intervention mobilise deux chirurgiens : l'un au niveau de l'abdomen pour le prélèvement et l'autre pour préparer la suite au niveau du thorax.

Chirurgie de la duplication du pouce – Janvier 2016

Une duplication du pouce (présence de deux pouces sur une même main) implique de réaliser précocément une opération, pour des raisons non seulement esthétiques mais également pratiques. Idéalement, les chirurgiens opèrent assez vite, avant 9-12 mois, car les bébés commencent à utiliser leur pouce à partir de 13 mois.

Comme aucun des deux pouces n'est normal, il faut opérer pour reconstruire un pouce unique avec des articulations bien axées, des tendons bien centrés, et un potentiel de croissance intact. Généralement les enfants arrivent à se servir de leur nouveau pouce assez rapidement après l'opération sans avoir besoin de rééducation.

Equipé de lunettes 3D, il guide le neurochirurgien pendant son opération – Février 2016

Opérer le cerveau quand le patient est éveillé, l'intervention est spectaculaire, mais aujourd'hui courante en neurochirurgie.

Cela permet à l'équipe médicale de communiquer avec le patient et d'éviter ainsi d'endommager des zones indispensables. Nous avons pu assister à une de ces interventions où un chirurgien a utilisé un casque de réalité virtuelle pour tester le champ visuel du patient en temps réel. Il s'agit d'une première mondiale réalisée au CHU d'Angers.

L'allongement des jambes – Octobre 2016

Quand le tronc et les jambes sont trop courts, les deux jambes de longueurs inégales et les os des membres déformés, une opération peut s'imposer.

Une telle intervention n'est possible qu'à la fin de la croissance : environ 15 ou 16 ans chez la fille, 18 ou 19 ans chez le garçon. La chirurgie de l'allongement des jambes consiste à couper l'os en deux et à l'allonger progressivement, grâce à un instrument métallique implanté dans les deux parties. L'os se reforme au fur et à mesure entre les deux morceaux qui s'éloignent un peu plus chaque jour. Le périoste, fine couche qui entoure la diaphyse de l'os, va jouer un rôle primordial dans cette reconstruction.

Chirurgie faciale post-attentat –  Octobre 2016

Chirurgie, rééducation, soins… Plus d'un an après les attentats de Paris, de nombreuses victimes doivent encore se battre.

C'est le cas de Gaëlle, touchée au bras et au visage au Bataclan le 13 novembre 2015. Son visage et son bras ont été gravement touchés par les balles. En octobre 2016, le Magazine de la santé l'avait rencontrée quand son chirurgien venait de lui installer un ballonnet dans le cou pour préparer sa peau à la suite de la reconstruction de sa joue.

Opérer les cancers ORL sans inciser la peau – Décembre 2016

Les cancers de la bouche, du pharynx et du larynx représentent 12% de tous les cancers.

La France est au premier rang mondial de ces cancers dits des voies aérodigestives supérieures (VADS), juste après les cancers du poumon. Pour extraire les tumeurs, il n'est désormais plus toujours nécessaire d'inciser la peau. En effet, les tumeurs peuvent être retirées par un robot piloté par le chirurgien. Un des avantages de cette technique est que le malade n'est pas ouvert, tout passe par sa bouche.

Exérèse du kyste de l'épididyme – Décembre 2016

Le kyste de l'épididyme est une pathologie qui peut survenir à tout âge. L'épididyme est situé au niveau de la paroi du testicule, cette structure est essentielle à la maturation et au transport des spermatozoïdes. Relativement fréquents, ces kystes s'avèrent parfois très douloureux et nécessitent alors une intervention.

L'objectif de l'intervention est de réaliser l'exérèse du kyste. La première étape de l'opération consiste à extraire le testicule et le kyste de la bourse. Il faut ensuite libérer le testicule des enveloppes qui l'entourent. Les membranes étant fines, cette étape nécessite patience et minutie.

À l'aide d'une source de chaleur, le chirurgien cautérise ensuite les petits vaisseaux afin d'éviter tout saignement qui pourrait entraîner la formation d'hématome. Kyste et testicule sont alors séparés et le kyste est libéré de ses dernières attaches. Il est ensuite envoyé en anatomo-pathologie afin d'être analysé. La dernière étape de l'intervention consiste à recoudre les enveloppes qui entourent le testicule et à le réintégrer dans la bourse.

Vous êtes à nouveau en ligne