Transplantation : un coeur transporté en TGV pour être greffé sur un patient

FRANCE 2

Pour être greffé le plus rapidement possible sur un patient en attente de don, un coeur a fait le voyage depuis Nancy par TGV.

Un battement de coeur qui retentit comme un compte à rebours, l’histoire d’une transplantation inédite pour sauver une vie. Il y a quelques jours à Nancy, les chirurgiens extraient le coeur d’un défunt. Un malade l’attend à plusieurs centaines de kilomètres mais impossible de prendre la voie des airs : un épais brouillard cloue l’hélicoptère de l’hôpital. Mais le temps file, quatre heures, c’est le temps maximum pour conserver un coeur dans une caisse sécurisée. En urgence, le coeur est conduit au petit matin à la gare de Nancy, chargé dans un TGV, surveillé en permanence par les chefs de bords. In extremis, il est implanté dans une destination restée secrète. 

870 reins transportés par train chaque année

Une transplantation sans précédent : "Habituellement, ce sont des reins qui sont transportés par voie ferroviaire, détaille le professeur François Kerbaul, à la direction du prélèvement greffe organes-tissus. Environ 870 reins sont transportés par an par la SNCF. La prouesse là, était d’aller le plus vite possible."

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne