Dons de moelle : une opération qui sauve des vies

Voir la vidéo
FRANCEINFO

Axelle Bourdiau, 19 ans, est atteinte d'une leucémie. Elle recevra très prochainement un don de moelle osseuse.

"L'année dernière, en octobre 2017, j'étais à la fac, j'avais ma petite vie et ça m'est tombé dessus comme ça", confie Axelle Bourdiau, 19 ans, atteinte d'une leucémie. "J'étais très essoufflée, j'avais des bleus partout, je saignais du nez constamment. Je suis allée chez le médecin, j'ai fait une prise de sang et tout de suite on a vu que j'avais des cellules leucémiques dans le sang, et puis mes taux de globules rouges et plaquettes étaient trop bas pour que ce soit normal", se souvient-elle. Après un myélogramme, une ponction de moelle dans l'os du bassin, le diagnostic est tombé.

Une seule solution : la greffe de moelle osseuse

"Rien que prendre ma douche ça me fatigue, marcher, faire les courses, je suis fatiguée. Même quand je m'habille, je m'essouffle", explique-t-elle. Elle enchaîne les chimiothérapies, mais la seule solution serait une greffe de moelle osseuse. "Il faut que je sois greffée en urgence au mois d'octobre, ce sera ma mère la donneuse, mais elle n'est compatible qu'à 5/10, ce sera vraiment le dernier moyen employé", explique Axelle Bourdiau. En France, il existe un registre de donneurs de moelle osseuse, pourtant mal connu alors que cette opération est devenue facile et presque indolore.

Vous êtes à nouveau en ligne