Don d'organes : encourager à sauver des vies

France 2

France 2 a rencontré une mère qui a choisi de donner les organes de sa fille de 16 ans, morte après un accident de cheval. Avec ce geste, elle a permis de sauver six vies.

C'est une décision qu'aucun parent ne voudrait avoir à prendre. En 2019, Florence Bouté a donné les organes de sa fille décédée à la suite d'un grave accident de cheval. Six organes lui sont alors prélevés. "Alice était décédée, donc de fait, ça ne changeait rien pour nous, ça ne changeait rien pour elle. En revanche, ça allait évidemment changer la vie d'un, deux, trois ou davantage de receveurs", explique la maman. Avec ce don, six vies ont pu être sauvées.

"Il n'y a pas profanation du corps"

En France, 5 897 greffes ont été pratiquées en 2019 ; un chiffre insuffisant. Près d'un tiers des Français est encore opposé au don d'organe, le chiffre ne varie pas depuis dix ans. Florence Bouté a donc écrit un livre pour raconter son expérience, Le Don d'Alice. "Je rassure sur le fait qu'il n'y a pas profanation du corps", confie-t-elle. Le plus simple reste d'aborder la question avec des proches.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne