Crise des urgences : comment l'hôpital Bichat a réussi à désengorger ses services

FRANCEINFO

En pleine crise des urgences, l'hôpital Bichat (Paris) a mis en place une organisation bien rodée pour garantir une meilleure prise en charge des patients.

Les couloirs de l'hôpital Bichat (Paris) sont vides, aucun patient n'attend sur un brancard. C'est la fierté du professeur Enrique Casalino, qui a entièrement réaménagé le fonctionnement de l'établissement il y a une dizaine d'années. Grâce à un "triage" des patients réalisé par une infirmière, les malades sont automatiquement redirigés vers un service. Ceux qui ne souffrent pas de graves urgences sont accueillis par un médecin généraliste qui travaille dans l'hôpital.

Des réunions quatre fois par jour

Ici, les infirmières peuvent prescrire elles-mêmes des médicaments ou faire des radios, ce qui fait gagner beaucoup de temps. Enfin, tout le personnel hospitalier se réunit quatre fois par jour pour échanger sur les dossiers des patients. Les décisions sont donc prises plus rapidement et de manière collégiale. Selon le professeur Enrique Casalino, ces changements d'organisation permettront aux hôpitaux de se désengorger. La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, est venue plusieurs fois visiter Bichat, notamment pour observer son fonctionnement, et peut-être s'en inspirer.

Vous êtes à nouveau en ligne