Chirurgie maxillo-faciale : une exposition photo sur les blessés de la face

Des « gueules cassées » de la Première Guerre mondiale aux victimes des attentats du 13 novembre, une exposition sur la chirurgie maxillo-faciale se tient en ce moment à Paris.

Au cœur de l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière, à quelques pas des blocs opératoires où ont été accueillies les « gueules cassées » par la guerre 14-18, cent ans avant les victimes d’attentat, une exposition rend hommage aux chirurgiens dont la spécialité consiste à réparer les visages. Des photos d’art et d’histoire se mélangent à des portraits de patients pour raconter comment l’identité peut se reconstruire après un accident. 

Baptisée « Re-figuration », cette exposition retrace le parcours de patients défigurés qui ont parfois besoin d’opérations sur plusieurs années pour retrouver un visage. Parmi eux, Gaëlle, blessée dans l’attentat du Bataclan le 13 novembre 2015. Elle raconte son parcours chirurgical entamé il y a trois ans et qui va se terminer bientôt avec une opération de reconstruction esthétique de la lèvre et de sa joue.

L'exposition se tient jusqu'au 14 décembre 2018 en la Chapelle Saint-Louis de la Pitié Salpétrière.

Vous êtes à nouveau en ligne