Carnet de vaccination électronique : des expérimentations en cours

Un carnet de vaccination électronique est en cours d’expérimentation dans cinq régions françaises. Son objectif ? Mieux gérer les vaccinations.

Etes-vous certains d’être à jour dans vos vaccins ? Avez-vous pu remettre la main sur ce carnet de santé papier que vous avez peut-être précieusement conservé depuis votre enfance ? Pas sûr, malheureusement. Et si la solution était à chercher du côté du carnet de vaccination électronique ?

Mené dans le cadre du programme Territoire de Soins Numériques, porté par le ministère de la Santé et dont l’objectif est d’expérimenter des services numériques innovants visant à améliorer la santé des populations, le carnet de vaccination électronique (CVE) est un outil qui devrait permettre une meilleure gestion des vaccinations.

Un site Internet, MesVaccins.net, proposant aux professionnels comme aux particuliers l’accès à un CVE, existe déjà et c’est ce site qui a été choisi pour tester le carnet dans trois régions : Aquitaine, Auvergne Rhône-Alpes, Bourgogne.

Lundi 25 avril 2016, le projet pilote de la région Auvergne Rhône-Alpes a été présenté par le Dr Jean Stagnara, membre de l’Union Régionale des Professionnels de Santé (URPS) Médecins Auvergne Rhône-Alpes. L’expérimentation sera menée, dans un premier temps, auprès de cinq pédiatres, cinq médecins généralistes, deux pharmaciens, deux sages-femmes et deux infirmiers jusqu’en octobre 2016.  Elle couvrira "une zone de 230.000 habitants, allant de l’est de la métropole lyonnaise à Bourgoin-Jalieu (Isère), choisie en raison de sa mixité urbaine et rurale" a précisé le médecin lors de sa conférence de presse. Deux autres régions, l'Île-de-France et Océan Indien, participeront prochainement à l'expérimentation. Selon le Dr Stagnara, un "premier bilan sera réalisé en mars 2017, qui permettra d’envisager un déploiement du CVE à l‘échelle nationale".

En attendant, le site Internet MesVaccins.net reste accessible à tous. Il permet notamment de recevoir des rappels, par mail ou SMS, des vaccins à faire. L’ARS Aquitaine Limousin Poitou-Charentes a, de son côté, mis en ligne un dossier de presse sur la vaccination très complet.

 

Vous êtes à nouveau en ligne