Soigner

L\'hôpital de la Timone à Marseille (Bouches-du-Rhône).

Covid-19 : un enfant de 9 ans atteint du syndrome de Kawasaki décédé à Marseille

On savait les enfants moins touchés par le Covid-19. En revanche, dans certains cas, très rares, ils pourraient développer une forme particulière du syndrome de Kawasaki, avec une inflammation du cœur et des artères. Parmi les cas recensés, celui, mortel, d’un enfant de 9 ans.

Covid-19 : des enfants atteints du syndrome de Kawasaki, un cas mortel

Un flacon contenant un potentiel vaccin contre le coronavirus, dans le laboratoire américain Novavax, à Rockville (Maryland), e 20 mars 2020.

ENQUETE FRANCEINFO. Vaccin contre le Covid-19 : qui sont les laboratoires engagés dans la course avec Sanofi ?

En attendant un vaccin, le coronavirus est toujours présent. Des soignants de l’hôpital de Tourcoing, dans le Nord, ont accepté de témoigner sur la crise sanitaire.

Hôpital de Tourcoing : témoignages des soignants en première ligne face au coronavirus

Un drone développé par l\'université de Southampton (Royaume-Uni) livre du matériel à un hôpital médical.

Royaume-Uni : un drone livre du matériel médical à l’hôpital

Pendant le confinement, beaucoup de Français ont souffert de troubles du sommeil. Le personnel soignant, en première ligne face à l\'épidémie de Covid-19, en a aussi souffert. Pour les aider, des militaires organisent des ateliers de relaxation.

Coronavirus : quand l'armée aide les soignants à se relaxer

Des tests et des études sont en cours pour établir des statistiques fiables sur le Covid-19. Un syndrome inquiétant est aussi apparu chez certains patients.

Le syndrome de Kawasaki, un effet secondaire du coronavirus ?

Les dons de rtt et congès pour le personnel de santé. Qu\'en pensent les soignants ?

VIDEO. Don de congés et de RTT : les soignants sont partagés

Le siège du laboratoire Sanofi à Paris, le 27 mars 2020.

Vaccin Sanofi : la priorité aux États-Unis fait polémique

VIDEO. \"Hôpital public, pas de retour à l\'anormal\" : À Paris, le cri d\'alerte des soignants

VIDEO. "Hôpital public, pas de retour à l'anormal" : À Paris, le cri d'alerte des soignants

VIDEO. Électromécanicien à l\'hôpital de Villeneuve-Saint-Georges, il raconte son quotidien

VIDEO. Électromécanicien à l'hôpital de Villeneuve-Saint-Georges, il raconte son quotidien

Le logo du groupe pharmaceutique français Sanofi lors d\'une réunion à Paris, le 2 mai 2018.

Sanofi : le directeur général du groupe affirme que les États-Unis "obtiendront le vaccin en premier"

Un soignant enfile un équipement de protection dans les services d\'urgence de l\'hôpital Lariboisière à Paris, le 27 avril 2020 (photo d\'illustration).

"Je me demande ce que je fais là" : des soignants désabusés par leur métier à cause de l'épidémie de coronavirus

Inscriptions sur les murs de l\'hopital Lariboisière, le 12 mai 2020. 

Coronavirus : "On ne demande pas de médaille, juste des moyens pour faire notre travail", lance le collectif inter-hôpitaux

Frédérique Vidal, ministre de l\'Enseignement supérieur, invitée sur franceinfo le 14 février 2018

Vaccin contre le coronavirus : "Je me réjouis que Sanofi ait clarifié les propos de son directeur général", assure Frédérique Vidal

Démonstration d\'un système de téléconsultation le 18 juillet 2018 à l\'hôpital du Mans.

Île-de-France : le développement de la télémédecine pourrait permettre d'éviter jusqu'à 500 000 déplacements quotidiens

Dans le cabinet dentaire du docteur Amzalag dans le 17e arrondissement de Paris, le 12 mai 2020.

Deux fois moins de patients et priorité sur la désinfection : la reprise du travail dans les cabinets dentaires se fait avec des règles sanitaires strictes

La professeure Agnès Hartemann (en bas à G) lors d\'une conférence de presse avec le collectif Inter Hôpitaux, le 14 janvier 2020.

Dons de jours de congés aux soignants : "Pas mal de personnes vont être à la fois touchées et choquées", réagit une cheffe de service hospitalier

VIDEO. Hôpital public français : \"Pourvu qu\'après, on garde des moyens\", souffle Agnès Hartemann

VIDEO. Hôpital public français : "Pourvu qu'après, on garde des moyens", souffle Agnès Hartemann

Des piétons marchent sur les bords de la Garonne au premier jour du déconfinement, lundi 11 mai, à Bordeaux. 

Kiosque à journaux : les unes du 12 mai 2020 consacrées au déconfinement

De nombreux professionnels de santé reprennent leur activité et s\'attendent à un flot de patients. Kinésithérapeutes, ophtalmologistes : les carnets de rendez-vous sont bien remplis, et chacun doit repenser sa manière de travailler.

Déconfinement : les kinésithérapeutes et ophtalmologistes reprennent les consultations

Des soignants échangent dans le service de réanimation de la clinique Ambroise Paré de Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine), le 28 avril 2020.

Quelles leçons tirer de la crise du coronavirus ?

Un patient atteint du Covid-19 est soigné à l\'hôpital Emile Muller de Mulhouse (Haut-Rhin), le 29 avril 2020. 

Coronavirus : des évolutions dans la prise en charge des cas graves

Une soignante d\'une unité dédiée au Covid-19, à la clinique Ambroise Paré, à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine), le 28 avril 2020.

Coronavirus : les leçons de l'épidémie

Dans le service de réanimation de l\'hôpital de Mulhouse dans le Haut-Rhin qui accueille une quarantaine de patients atteints du Covid-19, le 6 mai 2020.

"On est bien contents qu’il y ait cette petite accalmie, mais on reste sur nos gardes" : à l'hôpital de Mulhouse, la bataille contre le coronavirus n'est pas terminée

Un soignant au chevet d\'un malade du Covid-19 dans une clinique de Lyon, le 3 avril 2020.

Coronavirus : des cas détectés dès le mois de novembre ?

Parisiens à leur balcon, en mars 2020.

"Le déconfinement, oui, mais soutenons-nous encore !" : pour les plus fragiles psychologiquement, le retour à une vie normale est une source de stress

 Marie Patouillet lors de la de la Coupe du monde de cyclisme sur piste au VeloPark de Lee Valley à Londres, le 14 décembre 2018.

"S'entraîner seule, c'est compliqué" : Marie Patouillet, vice-championne de para-cyclisme et médecin généraliste, s'adapte à l'épidémie de coronavirus

Depuis le début de l\'épidémie, les médecins libéraux sont en première ligne de la lutte contre le coronavirus, et d\'autant plus dans les zones rurales.

Haut-Rhin : le quotidien d'un médecin de campagne

Un employé des pompes funèbres conduit un corps vers un cercueil, le 17 avril 2020, à Lyon.

Coronavirus : une mortalité sous-évaluée en France, faute d’avoir tiré les enseignements des crises précédentes

12345678910105

Vous êtes à nouveau en ligne