VIDEO. Qu’est-ce que la PrEP, le médicament qui protège du VIH ?

BRUT

Un traitement préventif contre le VIH a déjà fourni plusieurs fois la preuve de son efficacité. Voici ce qu’il faut savoir sur la PrEP.

Si le médicament est pris correctement, le risque de contamination par une personne séropositive non traitée est infime. "J’en prends quand je sais que je vais peut être avoir des rapports à risque", explique un consommateur de la PrEP.

"Un préservatif chimique"

Ces petits cachets bleus, ça s’appelle la PrEP. Il s’agit d’un traitement préventif pour éviter la contamination par le VIH. Le médicament s’adresse aux personnes séronégatives et pour que son effet soit bénéfique, la pilule doit être prise, soit tous les jours, soit avant et après un rapport à risque.

"C’est quelque part une révolution, dans la prévention du Sida", explique Jean-Michel Molina, professeur à l’hôpital Saint-Louis à Paris. Selon lui, on peut appeler cela un "préservatif chimique".

… mais qui ne protège pas de tout !

Comment l’obtenir ? La PrEP est délivrée par un médecin spécialiste du VIH et s’adresse aux personnes jugées "à risque". Disponible depuis janvier 2016, le médicament est pris en charge à 100 % par la Sécurité sociale. La France est le deuxième pays au monde à l’autoriser.

Le médicament associe deux antirétroviraux utilisés dans la trithérapie. Il peut engendrer des effets indésirables modérés. Cela ne doit toutefois pas être une raison pour délaisser systématiquement le préservatif. En effet, la PrEP ne protège pas des autres maladies sexuellement transmissibles. "Le préservatif reste une protection extrêmement efficace", explique le professeur Jean-Michel Molina.

En France, chaque année, 6 000 personnes découvrent qu’elles sont atteintes du VIH.

Vous êtes à nouveau en ligne